L'auteur de l'étude utilise des équations néoclassiques pour analyser le comportement des investissements dans quatre groupes d'industries au Canada : les industries à vocation exportatrice, les industries dont les produits sont en concurrence avec les importations, les industries exportatrices et importatrices et les industries faisant peu d'échanges internationaux. L'étude démontre que le niveau des investissements effectués au cours de la seconde moitié des années 70 a été moins élevé qu'on ne l'avait prévu en estimant les équations, mais les tests statistiques ne révèlent pas de modification structurelle du comportement des investissements.