Dans un discours prononcé devant la Chambre de commerce de Saskatoon et du district, le gouverneur de la Banque du Canada, David Dodge, a déclaré aujourd'hui que le système de cibles d'inflation que possède le Canada a été très avantageux pour notre économie nationale. Le gouverneur a énuméré ces avantages, dont l'importance a été confirmée lorsque la Banque et le gouvernement du Canada ont renouvelé leur entente relative à la maîtrise de l'inflation l'an dernier.

Faisant un survol de sa première année à titre de gouverneur, M. Dodge a précisé que le renouvellement de cette entente a constitué un fait marquant pour la Banque en 2001. « Cette décision a été importante, car elle est venue renforcer le cadre de formulation de la politique monétaire grâce auquel notre pays a pu maintenir l'inflation à un niveau bas, stable et prévisible pendant la dernière décennie. »

Le gouverneur a également exposé les améliorations que la Banque a apportées à sa mesure de l'inflation fondamentale, en précisant que ces changements aideront l'institution à suivre d'encore plus près les tendances de l'inflation sous-jacente dans l'avenir.

En ce qui a trait aux perspectives économiques, M. Dodge a déclaré que la Banque continue de prévoir que l'activité progressera de 1 à 2 % durant la première moitié de cette année. La croissance devrait s'accélérer au second semestre et afficher un rythme s'établissant entre 3 et 4 %.

Le gouverneur a aussi réitéré le point de vue qu'il a exprimé la semaine dernière, à savoir que la dépréciation du dollar canadien survenue au cours des deux dernières semaines n'aide pas l'économie canadienne et ne reflète pas non plus l'évolution positive qu'elle a connue récemment.