Dans cette étude, nous employons des modèles à coûts d'ajustement polynomiaux (connus sous le nom de modèles PAC) pour analyser et prévoir l'évolution des principales composantes du secteur extérieur de l'économie américaine. En particulier, nous modélisons et jaugeons les élasticités des exportations et des importations aux variations du taux de change réel et du revenu. Les modèles PAC donnent une justification théorique à la présence de retards au sein d'une équation dynamique dans un cadre où les agents optimisateurs forment des anticipations complètement rationnelles et prospectives. De ce fait, ils permettent de donner une certaine richesse théorique à un modèle générant des prévisions de bonne qualité. À notre connaissance, nos travaux constituent la première étude présentant une modélisation du commerce international américain fondée sur une approche de type PAC. Dans l'ensemble, les résultats montrent que les principales élasticités des modèles sont raisonnables. Aussi, nous trouvons que la qualité des prévisions hors échantillon des modèles PAC est équivalente ou supérieure à celle de modèles alternatifs. Ces résultats tendent à montrer que l'ajout de cette structure théorique ne se fait pas au détriment de la qualité des prévisions et des propriétés empiriques des modèles.