L'évolution démographique et l'incidence du vieillissement de la population canadienne commencent à se répercuter sur la politique monétaire du pays, a déclaré aujourd'hui le gouverneur de la Banque du Canada, M. David Dodge.

Dans un discours prononcé devant la Chambre de commerce de St. John's, le gouverneur a indiqué que la Banque tient maintenant compte du fait que les baby-boomers les plus âgés commencent à partir à la retraite. Le vieillissement de la population canadienne entraînera une décélération de la « croissance tendancielle du facteur travail » – l'augmentation du nombre d'heures travaillées au sein de l'économie –, ce qui a des implications pour la conduite de la politique monétaire.

« Le ralentissement de la croissance tendancielle du facteur travail implique une progression plus faible de la production potentielle, a expliqué M. Dodge. Et si le taux d'accroissement tendanciel de la productivité demeure inchangé, les pressions inflationnistes peuvent commencer à apparaître à un taux de croissance économique inférieur. »

Le gouverneur a ensuite fait remarquer que la croissance économique et l'inflation ont toutes deux été plus élevées que ce que la Banque avait anticipé au moment de la parution du Rapport sur la politique monétaire en avril. Qui plus est, le cours du dollar canadien a évolué dans une fourchette supérieure à celle prévue. « Cette appréciation tient vraisemblablement dans une large mesure à des facteurs tels que la vigueur de la demande de biens et de services canadiens, la fermeté soutenue des prix des produits de base et les perspectives favorables concernant la croissance de l'économie canadienne, a précisé M. Dodge. Toutefois, la réaction globale du dollar canadien à ces facteurs semble avoir été plus vive que ce à quoi on se serait attendu compte tenu de l'évolution passée de notre monnaie. »

« Il y a un risque accru que l'inflation future se maintienne au-dessus de la cible de 2 %, a ajouté le gouverneur. Une certaine hausse du taux cible du financement à un jour pourrait s'avérer nécessaire dans un proche avenir pour ramener l'inflation au niveau visé. »