La forte diminution de la demande mondiale et le recul des cours du pétrole brut survenu au deuxième semestre de 2008 pourraient avoir des effets importants sur la production future d'or noir. Les investissements dans les installations classiques de forage sont aujourd'hui réduits, car les réserves facilement accessibles sont concentrées dans des pays qui sont géopolitiquement instables ou dont l'industrie pétrolière est entre les mains de l'État. En outre, près de la moitié de la production mondiale provient de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), lesquels possèdent environ 75 % des réserves prouvées. Les auteurs analysent les implications de l'évolution récente pour l'offre future de pétrole. Ils estiment 1) que la baisse de la production annoncée par l'OPEP en décembre 2008 pourrait contribuer à soutenir les prix durant la prochaine année; 2) que le faible niveau des prix pourrait continuer de peser sur l'investissement en infrastructures et ainsi amplifier les contraintes de production existantes.