Les auteurs empruntent une approche inédite pour identifier les déterminants économiques de l’évolution des taux de change à long terme. À partir d’un modèle à facteurs dynamiques qu’ils estiment pour la période 1980-2007 au moyen de données de panel trimestrielles concernant le taux de change bilatéral réel du dollar É.-U. par rapport à six autres monnaies (dollars australien, canadien et néo-zélandais, euro, livre sterling et yen), ils dégagent deux facteurs communs. Le premier est influencé par les chocs qui surviennent aux États-Unis. Une analyse de cointégration révèle en effet une relation statistique de long terme entre ce facteur et le ratio de la dette américaine au PIB mesuré comparativement à celui observé dans chacun des autres pays considérés. Le second facteur commun est influencé par l’évolution des prix des produits de base. Si ces relations sont directement intégrées dans un modèle espace d’états, les coefficients obtenus sont très significatifs. Les variations passées de chaque taux de change sont ensuite décomposées en trois éléments : chocs enregistrés aux États-Unis, évolution des prix des produits de base et une composante intérieure. Les variables économiques fondamentales tiennent un rôle explicatif important : les modifications des deux facteurs communs associées au ratio (relatif) de la dette américaine au PIB et à l’évolution des prix des produits de base peuvent rendre compte de 36 à 96 % des fluctuations des six taux de change examinés.