L’évolution des prix des matières premières produites au Canada revêt une grande importance pour la tenue de l’économie canadienne et la conduite de la politique monétaire. Les auteurs décrivent un changement majeur qui a été apporté à la méthodologie qui sert à construire l’indice des prix des produits de base (IPPB) de la Banque du Canada. Depuis sa création, l’IPPB est fondé sur des pondérations fixes, qui ont été rajustées environ une fois tous les dix ans. De tels indices comportent un biais, car la composition de la production n’est pas stable dans le temps. Dans leur étude, les auteurs ont recours à une formule d’indice en chaîne de Fisher pour actualiser annuellement les pondérations relatives à la production. De plus, ils élargissent l’IPPB pour y intégrer une gamme plus vaste de produits de base. Ils notent que le nouvel indice, appelé « IPPB Fisher », est plus complet, flexible et exact que le précédent à pondérations fixes.