Les mesures de l'inflation fondamentale permettent à la banque centrale de distinguer les mouvements de prix passagers causés par des chocs non monétaires et les mouvements plus persistants liés à ses décisions de politique monétaire antérieures. L'auteur utilise des mesures statistiques standards pour analyser les différences de comportement des prix à la consommation entre provinces et isoler les composantes qui présentent des évolutions bien distinctes. D'après les résultats qu'il obtient, ce sont les prix de l'énergie, du logement et du tabac qui varient le plus d'une province à l'autre. Les mouvements très prononcés qu'on observe dans une ou quelques provinces seulement donnent à penser que les forces ou facteurs à l'oeuvre sont propres à cette ou ces provinces et indépendants des pressions qu'exerce la demande à l'échelle nationale. Il se pourrait donc que la construction d'une mesure de l'inflation fondamentale – une « moyenne tronquée » – qui exclurait les composantes affichant de très fortes variations au niveau provincial offre un autre moyen d'évaluer les pressions inflationnistes sous-jacentes.