Dans cet article, l’auteure examine le risque de réputation dans le contexte des banques centrales et explique en quoi celui-ci est important pour ces institutions. Elle commence par brosser un portrait général du risque de réputation à la lumière d’un cadre de gestion des risques plus large. Elle décrit ensuite de quelle manière les banques centrales définissent, évaluent, surveillent et gèrent le risque de réputation, en citant des exemples de banques centrales de partout dans le monde, dont la Banque du Canada. Enfin, l’auteure présente un modèle pour intégrer le risque de réputation à l’analyse des politiques et à la planification opérationnelle, une approche de « communications intégrées » qui permet de placer ces considérations au coeur du processus décisionnel des banques centrales.