Les mesures du salaire réel horaire moyen (aux États-Unis) provenant du programme relatif à la productivité et aux coûts du travail (Labor Productivity and Costs, ou LPC) et du programme des statistiques actuelles de l’emploi (Current Employment Statistics, ou CES) ont évolué de façon très différente au cours des dernières décennies. D’après la mesure LPC, les salaires ont connu une croissance régulière au fil du temps et une augmentation marquée de la volatilité depuis le milieu des années 1980, tandis que la mesure CES indique une stagnation entre le début des années 1970 et le milieu des années 1990 ainsi qu’une baisse substantielle de la volatilité depuis le milieu des années 1980. Ces différences découlent d’une évolution divergente du revenu hebdomadaire moyen dans les deux séries de données, car le nombre moyen d’heures travaillées par semaine a évolué de façon remarquablement similaire dans les deux programmes. À partir de données provenant de l’enquête sur la population américaine (Current Population Survey) et d’autres sources publiques de renseignements, nous montrons que l’évolution divergente du revenu hebdomadaire tient à deux grands facteurs : d’une part, des différences dans la définition du revenu (le programme LPC tient compte des suppléments payés par l’employeur et de la rémunération versée en sus du salaire régulier aux employés à salaire élevé, ce que ne fait pas le programme CES); d’autre part, des différences relatives aux catégories de travailleurs incluses dans les mesures (tous les travailleurs d’entreprises non agricoles dans le cas du programme LPC, et les travailleurs de la production et les travailleurs non cadres d’établissements privés non agricoles dans le cas du programme CES). Les résultats ont d’importantes implications pour le choix des séries statistiques sur le revenu réel horaire moyen qui sont utilisées dans des applications macroéconomiques.