L’incertitude entourant les changements à venir du taux cible de la Réserve fédérale évolue dans le temps. D’après les résultats, le principal facteur en cause est la « trajectoire» qui se dégage des contrats à terme sur les fonds fédéraux et qui renseigne sur les actions futures de l’autorité monétaire. L’incertitude est la plus élevée lorsque la trajectoire annonce un cycle d’assouplissement. L’incertitude fait augmenter la prime de risque lors d’un cycle d’assouplissement et atténue la transmission des changements du taux cible aux contrats de plus long terme. Les résultats donnent à penser que les informations contenues dans les contrats à terme sur les fonds fédéraux proviennent des opérations de couverture.