Dans cette note, nous faisons une brève comparaison de l’évolution récente des marchés du travail au Canada et aux États-Unis. Notre analyse indique qu’il reste encore des ressources inutilisées sur le marché du travail canadien, alors que le marché du travail américain est proche du plein emploi. L’écart du facteur travail négatif au Canada reflète la faiblesse du nombre moyen d’heures travaillées, tandis que l’emploi total se rapproche de sa tendance. Aux États-Unis, contrairement au Canada, le niveau de l’emploi et le nombre moyen d’heures travaillées sont estimés correspondre à la tendance. La décomposition de la croissance du nombre moyen d’heures travaillées pour le Canada indique que son déclin est généralisé par catégorie de travail (temps plein / temps partiel), par caractéristiques des travailleurs (région/âge/sexe) et par secteur (biens/services).