Grâce aux avancées dans le domaine de l’analyse des écarts, il est possible de diviser la variation quadratique totale d’un processus de diffusion à sauts en composantes à la hausse et à la baisse. Selon de récentes études, cette division améliore les prévisions de volatilité et fait ressortir que la différence entre les variances à la hausse et à la baisse constitue un facteur d’asymétrie dans les distributions des cours des actions. Pour estimer les gains économiques que procure cette division, nous concevons un nouveau modèle flexible d’évaluation des options dans lequel le prix de l’actif sous-jacent présente des dynamiques de variance à la hausse et à la baisse distinctes, déterminées par leurs équivalents non paramétriques. Le nouveau modèle surpasse les modèles de référence communs, surtout l’approche qui scinde la variation quadratique en composantes de diffusion et de sauts.