Christopher Hajzler

Chercheur principal

Christopher Hajzler est chercheur principal à la Section des marchés émergents du département des Analyses de l’économie internationale. Il s’intéresse principalement à l’étude des effets du risque politique sur les flux internationaux de capitaux, à l’expropriation des investissements directs étrangers, et aux écarts par rapport à la loi du prix unique tant au sein des pays qu’entre eux. Avant d’arriver à la Banque, il a obtenu un doctorat en économie de l’Université Western Ontario, et était professeur adjoint et chargé de cours à l’Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande.

Communiquer avec

Christopher Hajzler

Chercheur principal
Analyses de l'économie internationale
Section des marchés émergents

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Curriculum vitae

Dernières parutions

Assessing Global Potential Output Growth

Dans la présente note, nous présentons nos estimations de la croissance de la production potentielle pour l’économie mondiale jusqu’en 2019. Bien que ces estimations soient entourées d’une incertitude considérable, globalement, nous prévoyons une légère augmentation du taux de croissance de la production potentielle à l’échelle mondiale, qui passerait de 3,1 % en 2016 à 3,4 % en 2019.

Expropriation Risk and FDI in Developing Countries: Does Return of Capital Dominate Return on Capital?

Document de travail du personnel 2017-9 M. Akhtaruzzaman, Nathan Berg, Christopher Hajzler
Les effets signalés antérieurement qu’exercent la qualité des institutions et les risques politiques sur l’investissement direct étranger (IDE) sont contrastés et, par conséquent, difficiles à interpréter. Nous présentons des données empiriques qui font ressortir une caractérisation intuitive statistiquement solide.

Price-Level Dispersion versus Inflation-Rate Dispersion: Evidence from Three Countries

Document de travail du personnel 2017-3 David Fielding, Christopher Hajzler, James MacGee
L’inflation peut avoir un effet sur la dispersion des niveaux de prix de certains produits dans plusieurs régions du monde (variabilité des prix relatifs, VPR) et sur la dispersion des taux d’inflation (variabilité de l’inflation relative, VIR). D’après une partie des modèles de coûts d’affichage et des modèles de prospection qui illustrent les démarches des consommateurs, la relation entre inflation et VIR pourrait différer de la relation entre inflation et VPR.

17 novembre 2016 Réformes structurelles et croissance économique dans les économies de marché émergentes

La croissance a ralenti dans de nombreuses économies de marché émergentes depuis la crise financière mondiale de 2007–2009, un ralentissement qui s’explique par des facteurs aussi bien cycliques que structurels. Dans ce contexte, il sera de plus en plus important pour les économies émergentes de rehausser leur croissance potentielle en veillant à faire avancer les réformes structurelles. De quelle manière les réformes structurelles contribuent-elles de façon générale à la croissance? Quels sont les objectifs prioritaires des réformes dans les économies émergentes, que ce soit aujourd’hui ou dans un passé récent? Enfin, quel sera l’effet des réformes structurelles qui ont été planifiées sur la croissance de la production potentielle des principales économies émergentes? Voici quelques-unes des questions auxquelles s’attaquent les auteurs.

Government Corruption and Foreign Direct Investment Under the Threat of Expropriation

Document de travail du personnel 2016-13 Christopher Hajzler, Jonathan Rosborough
Deux formes de risque politique, à savoir l’expropriation et la corruption, constituent souvent une entrave à l’investissement étranger. Dans le présent article, nous examinons le rôle de la corruption du gouvernement dans l’investissement direct étranger lorsque les contrats ne sont pas entièrement transparents et que les investisseurs sont confrontés à la menace d’une expropriation.

Plus

Autre

Revues avec comité de lecture

  • « Expropriation risk and FDI in developing countries: Does return of capital dominate return on capital? »
    (avec la collaboration de M. Akhtaruzzaman et N. Berg), European Journal of Political Economy (à paraître).
  • « Does institutional quality resolve the Lucas Paradox? »
    (avec la collaboration de M. Akhtaruzzaman et D. Owen), Applied Economics (à paraître).
  • « Distance, Language, Religion, and the Law of One Price: Evidence from Canada and Nigeria »
    (avec la collaboration de D. Fielding et J. MacGee), Journal of Money, Credit and Banking, 2016, vol. 47, no 5, p. 1007-1029.
  • « Relative Price and Inflation Variability in a Simple Consumer Search Model »
    (avec la collaboration de D. Fielding), Economics Letters, 2014, vol. 123, no 1, p. 17-22.
  • « Resource-Based FDI and Expropriation in Developing Economies », Journal of International Economics, 2014, vol. 92, no 1, p. 124-146.
  • « Expropriation of Foreign Direct Investments: Sectoral Patterns from 1993 to 2006 », Review of World Economics (Weltwirtschaftliches Archiv), 2012, vol. 148, no 1, p. 119-149.

Formation

  • Maîtrise, Université de la Saskatchewan
  • Doctorat, Université Western Ontario

Intérêts de recherche

  • Économie internationale et macroéconomie