Kim Huynh

Conseiller principal en recherches

Kim P. Huynh est conseiller principal en recherches au département de la Monnaie de la Banque du Canada. Ses domaines de recherche sont notamment l'économie industrielle et l'économétrie appliquée. M. Huynh détient un doctorat d'économie de l'Université Queen’s.

Communiquer avec

Kim Huynh

Conseiller principal en recherches
Monnaie
Recherche et analyse économiques

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Curriculum vitae

Dernières parutions

Bitcoin Awareness and Usage in Canada

Document de travail du personnel 2017-56 Christopher Henry, Kim Huynh, Gradon Nicholls
Le bitcoin, les monnaies numériques et les technologies financières font l’objet de vastes débats. Toutefois, peu de données empiriques témoignent de l’adoption et de l’utilisation du bitcoin. Nous proposons une méthode visant à composer, par l’entremise de l’enquêteomnibus sur le bitcoin, un échantillon représentatif à l’échelle nationale afin de suivre l’évolution du bitcoin au Canada (sa diffusion et son usage).

Cash Versus Card: Payment Discontinuities and the Burden of Holding Coins

Document de travail du personnel 2017-47 Heng Chen, Kim Huynh, Oz Shy
L’argent comptant est le mode de paiement privilégié pour les petites transactions qui en général ne dépassent pas 25 $. Nous apportons des éclaircissements sur ce point à l’aide d’un nouveau modèle théorique qui permet de définir et de comparer, pour chaque transaction, les coûts associés au paiement en argent comptant par rapport à ceux qui sont rattachés au paiement par carte.

16 novembre 2017 L’acceptation et l’utilisation des modes de paiement dans les points de vente au Canada

Tous les commerçants acceptent l’argent comptant. Les consommateurs en gardent communément sur eux, mais ont aussi des cartes de débit et de crédit dans leur portefeuille. Les coûts d’utilisation d’un mode de paiement n’ont qu’une faible influence sur le choix des consommateurs au point de vente. L’acheteur peut choisir n’importe quel mode de paiement dans les grands établissements commerciaux, mais seuls les deux tiers des commerçants de petite ou moyenne taille acceptent les cartes de crédit. Entre les cartes de crédit, les cartes de débit et l’argent comptant, ce sont les premières qui représentent le mode de paiement le plus coûteux pour les commerçants. Toutefois, les coûts ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte. L’acceptation de la carte de crédit chez les commerçants explique le grand nombre d’utilisateurs de ce mode de paiement. On qualifie d’externalités de réseau cette interaction entre consommateurs et commerçants.

Adoption Costs of Financial Innovation: Evidence from Italian ATM Cards

Document de travail du personnel 2017-8 Kim Huynh, Philipp Schmidt-Dengler, Gregor W. Smith, Angelika Welte
Le choix discret d’adopter une innovation financière influe sur l’exposition d’un ménage à l’inflation et aux coûts de transaction. Nous modélisons cette décision d’adoption en considérant un coût non observé.

14 mai 2015 L’usage de l’argent comptant au Canada

L’enquête sur les modes de paiement réalisée par la Banque du Canada en 2013 révèle que la part en volume des transactions de détail réglées comptant a continué de diminuer. Cette baisse s’explique essentiellement par l’emploi plus fréquent de la carte de crédit sans contact. Cependant, sur le plan de la valeur, la part de ces mêmes transactions est restée quasi identique de 2009 à 2013, et, à cet égard, la hausse de la proportion des paiements en espèces de plus de 50 dollars a joué un rôle. Principal moyen par lequel les Canadiens s’approvisionnent en argent liquide, les guichets automatiques ont été utilisés moins fréquemment en 2013 qu’en 2009. De manière générale, l’usage de l’argent comptant au Canada est similaire à ce qui s’observe en Australie et aux États-Unis.

Plus

Autre

Articles de revue

Chapitres de livres

Formation

  • Doctorat, Université Queen's (2004)
  • Maîtrise, Université de la Colombie-Britannique (1999)
  • Baccalauréat spécialisé (alternance travail-études), Université de Calgary (1998)

Intérêts de recherche

  • Dynamique des entreprises et des secteurs d’activité
  • Économie de l’innovation en matière de paiements et d’instruments financiers
  • Données transversales et données de panel
  • Méthodes semi-non paramétriques