On invoque souvent le cycle des stocks pour expliquer le ralentissement conjoncturel de l'activité économique, en partie parce que l'évolution des stocks peut amplifier les fluctuations cycliques de la production. Un fléchissement inattendu de la demande provoque généralement un gonflement involontaire des stocks, les entreprises n'ajustant leur production et le niveau effectif de leurs stocks par rapport au niveau qu'elles souhaitent détenir qu'après un certain temps. Il se pourrait que ce gonflement soit dû au fait que les coûts d'ajustement des stocks sont plus élevés que les « coûts de déséquilibre » (coûts entraînés par un écart temporaire des stocks relativement à leur niveau d'équilibre).

L'auteure évalue l'importance relative des coûts de déséquilibre et des coûts d'ajustement des stocks. Elle estime la vitesse à laquelle les stocks s'ajustent vers leur niveau d'équilibre à long terme aux États-Unis à l'aide d'un modèle quadratique linéaire à processus intégrés. La méthode d'estimation à information limitée qu'elle utilise permet d'exploiter les propriétés temporelles des données et d'obtenir des estimations convergentes des paramètres structurels de l'équation d'Euler.

Selon les résultats présentés dans l'étude, le niveau effectif des stocks aux États-Unis a été en règle générale supérieur au niveau visé durant les six dernières périodes de récession et il est tombé au-dessous de ce niveau une fois la récession terminée. En outre, les stocks semblent s'être établis au niveau souhaité entre les récessions de 1960 et de 1969-1970 et depuis la dernière récession survenue en 1990­1991 - deux périodes de croissance économique soutenue. Ces résultats appuient l'hypothèse voulant que les déséquilibres des stocks amplifient les fluctuations économiques. Les estimations empiriques indiquent également que les coûts d'ajustement sont nettement supérieurs aux coûts de déséquilibre. S'il faut en croire la vitesse d'ajustement calculée par l'auteure, les entreprises modifient lentement le niveau de leurs stocks. En effet, il leur faut environ un an pour réaliser 95 % de l'ajustement total au niveau souhaité.