Evaluating the Quarterly Projection Model: A Preliminary Investigation

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs exposent les résultats des recherches qu'ils ont menées récemment sur le Modèle trimestriel de prévision (MTP) de la Banque du Canada. Comme le MTP se compose d'un modèle de régime permanent et d'un modèle dynamique, son évaluation se présente en deux volets.

Dans le premier, les auteurs évaluent l'étalonnage du régime permanent de base du MTP au moyen d'une variante de la méthode de Monte-Carlo utilisée par Canova (1994 et 1995). À l'aide de valeurs tirées de lois de probabilité a priori, ils estiment la sensibilité du MTP à diverses valeurs paramétriques plausibles. Leur méthode diffère quelque peu de celle employée dans les études récentes, en ce sens qu'elle tient compte spécifiquement de l'incertitude qui entoure les estimations des paramètres de régime permanent qu'ils tentent d'évaluer. Plutôt que d'essayer de reproduire exactement les propriétés souhaitées des variables, les auteurs calculent des intervalles de confiance autour de la moyenne de la variable qu'ils désirent reproduire, pour ensuite éliminer les valeurs des paramètres qui font déborder les données simulées de cet intervalle.

Dans le second volet de leur évaluation, les auteurs s'appuient sur des données artificielles, générées de manière stochastique à l'aide du MTP, pour tester la capacité du modèle dynamique à reproduire des moments historiques clés. Ils se servent d'autocorrélations, de régressions à forme réduite et de corrélations temporelles bivariées pour comparer les données historiques avec les données produites au moyen du MTP. Ils évaluent en outre la sensibilité de leurs résultats à la structure des chocs stochastiques et à la formulation de la règle de politique monétaire.

Les deux évaluations font ressortir certains points forts et certaines faiblesses du modèle. Par exemple, bien que l'étalonnage de la plupart des paramètres semble raisonnable dans le modèle de régime permanent, des valeurs plus adéquates pourraient être affectées aux paramètres dans certains cas. De même, si le modèle dynamique peut reproduire la plupart des moments historiques clés, les liens entre les variables intérieures et étrangères méritent d'être étoffés.

1. Robert Amano - Également affilié au Centre de recherche sur l'emploi et les fluctuations économiques (CREFE), Université du Québec à Montréal, Montréal (Québec) H3C 3P8, Canada.