Exchange Rate Pass-Through and the Inflation Environment in Industrialized Countries: An Empirical Investigation

Disponible en format(s) : PDF

Dans cet article, les auteurs tentent de répondre à la question de savoir si l'instauration d'un climat de faible inflation, sous l'effet d'une réorientation de la politique monétaire, atténue le degré de transmission des variations du taux de change aux prix à la consommation. Leur étude se démarque des analyses empiriques antérieures car elle s'emploie particulièrement à déceler les changements concernant l'inflation et met à profit une approche reposant sur des données de panel. Les observations recueillies à l'aide d'un ensemble de données de panel se rapportant à onze pays industrialisés et couvrant la période 1997-2001 étayent l'hypothèse selon laquelle le degré de transmission des variations du taux de change s'atténue avec le passage à un climat de faible inflation par suite d'une réorientation de la politique monétaire. Plus précisément, les résultats indiquent que le degré de transmission aux prix à l'importation, à la production et à la consommation aurait diminué après la stabilisation de l'inflation survenue dans bon nombre de pays industrialisés au début des années 1990, mais pas après un épisode similaire qui s'était produit dans les années 1980. Cette constatation génère plusieurs explications potentielles qui sont examinées dans l'article, y compris la possibilité que les changements de politique monétaire opérés dans les années 1990 aient été jugés plus crédibles que ceux mis en place durant les années 1980 ou encore la possibilité que les nouveaux cadres de conduite de la politique monétaire aient acquis leur crédibilité au fil du temps.