Regulatory Changes and Financial Structure: The Case of Canada

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur présente des données à l'appui de certains faits stylisés sur la structure du système financier canadien et les examine à la lumière des changements législatifs intervenus au Canada. Il constate que, durant les années 1990, les entreprises canadiennes se sont tournées de plus en plus vers les marchés de capitaux, qui sont ainsi devenus leur principale source de financement externe. Une évolution vers un système financier davantage axé sur le marché se dégage des données. Cette tendance serait apparue après l'entrée en vigueur des modifications apportées à la législation bancaire en 1980 et se serait grandement accentuée après les changements législatifs de 1992. Pour analyser l'évolution des activités hors bilan des banques canadiennes, l'auteur construit une nouvelle série en convertissant les revenus autres que les intérêts en un équivalent de crédit. Combinée à d'autres informations, la série obtenue indique une saine progression de l'activité bancaire. Les institutions financières ont étendu la gamme de leurs secteurs d'activité et participent plus activement à la configuration de l'offre de financement sur les marchés. Les données font aussi ressortir la place importante du marché obligataire américain et le rôle grandissant de son pendant boursier dans le financement direct des entreprises canadiennes. D'après l'auteur, le caractère relativement incomplet des marchés canadiens expliquerait ce fait : une part non négligeable des émissions de titres canadiens aux États-Unis concerne des entreprises à risque pour qui les marchés de ce pays paraissent présenter davantage de maturité.