Conditioning Information and Variance Bounds on Pricing Kernels with Higher-Order Moments: Theory and Evidence

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur conçoit une stratégie pour utiliser avec efficience les moments d'ordre supérieur et l'ensemble de l'information disponible et, de la sorte, améliorer les bornes de variance calculées par Hansen et Jagannathan (1991) et par Gallant, Hansen et Tauchen (1990) (appelées ci-après « borne HJ » et « borne GHT »). La borne qu'il définit intègre les primes du risque de variance et est égale à la borne GHT lorsque les non-linéarités des rendements ne sont pas prises en considération. L'auteur calcule aussi une borne optimale qui tient compte de l'ensemble des informations, des moments d'ordre supérieur ainsi que des primes du risque de variance, et qui dépasse la borne optimale de Bekaert et Liu (2004) (« borne BL » dans la suite du résumé). En l'occurrence, la borne de l'auteur est identique à la borne BL (l'hypothèse de linéarité des rendements étant également maintenue dans ce cas). Mais la borne optimale de l'auteur demeure la limite inférieure de la variance des facteurs d'actualisation stochastiques même quand les quatre premiers moments conditionnels sont mal spécifiés. Pour illustrer de façon empirique le comportement des bornes, l'auteur met à profit les modèles économétriques de Bekaert et Liu (2004). Par ailleurs, en faisant appel aux moments d'ordre supérieur et à l'ensemble des informations, il obtient de meilleures mesures de distance que celles auxquelles parviennent Hansen et Jagannathan. Il se sert de ces mesures pour évaluer les modèles d'équilibre des actifs financiers. Certains des facteurs d'actualisation stochastiques employés arrivent à rendre compte des rendements s'il est fait abstraction de l'incidence des moments d'ordre supérieur et des primes du risque de variance. Or, une fois cette incidence prise en compte, les mêmes facteurs permettent difficilement d'expliquer les rendements obtenus et ne permettent d'évaluer ni les nonlinéarités ni les moments d'ordre supérieur.

Publication :

The Review of Financial Studies (0893-9454)
Janvier 2008, vol. 21, no 1, p. 181-231