Comme l'auteur le montre, les institutions actives sur les marchés des changes ne font pas qu'assurer la liquidité durant la journée : elles jouent aussi un rôle important dans la fourniture de liquidité au-delà d'un jour. Les coûts liés au maintien de positions non désirées sont contrebalancés en partie par l'information tirée des transactions avec la clientèle. Cette information peut en effet aider à prévoir les variations du taux de change. D'après les résultats présentés, les cambistes canadiens seraient, tant collectivement qu'à titre individuel, plus enclins à procurer de la liquidité au-delà d'un jour à leurs clients lorsque ceux-ci sont établis à l'étranger. Les institutions financières assurant la tenue de multiples marchés dont les cours sont corrélés gèrent leurs positions risquées sur plusieurs marchés à la fois. L'auteur met en lumière l'interdépendance des activités d'apport de liquidité des institutions financières et des entreprises non financières, aussi bien dans le temps que sur les différents marchés.