Qu'est-ce que la politique monétaire?

La politique monétaire a trait à la quantité et à la valeur de la monnaie en circulation dans l'économie.

Quelle est l'approche de la Banque en matière de politique monétaire?

L'élément central du cadre de conduite de la politique monétaire de la Banque est sa stratégie de maîtrise de l'inflation, dont l'objectif consiste à maintenir le taux d'inflation à environ 2 %, c'est-à-dire au point médian d'une fourchette cible, qui va de 1 à 3 %. Cette stratégie permet de mesurer clairement l'efficacité de la politique monétaire et d'améliorer la prévisibilité de l'inflation.

La Banque se préoccupe de tout écart important - qu'il soit positif ou négatif - du taux d'inflation par rapport au point médian de 2 %. Lorsque la demande est forte, elle risque de pousser l'appareil de production aux limites de sa capacité. Dans ce cas, l'inflation a tendance à augmenter au-dessus du point médian. La Banque intervient alors en majorant les taux d'intérêt afin de ralentir le rythme d'expansion de l'économie. À l'inverse, lorsque la demande est faible, les pressions inflationnistes ont tendance à se relâcher. La Banque abaisse alors les taux d'intérêt dans le but de stimuler l'économie et d'absorber les capacités excédentaires.

Consultez le document L'écart de production pour en savoir plus sur les répercussions de la demande et de la production sur l'inflation.

Comment la politique monétaire est-elle mise en oeuvre?

La Banque met en oeuvre la politique monétaire en influant sur les taux d'intérêt à court terme. Pour ce faire, elle relève et abaisse le taux cible du financement à un jour. (Il s'agit du taux d'intérêt auquel les grandes institutions financières se prêtent des fonds pour une durée d'un jour). En novembre 2000, la Banque a instauré un régime de huit dates préétablies par année pour l'annonce de ses décisions concernant le taux cible du financement à un jour.

Toute variation du taux cible du financement à un jour se répercute généralement sur les autres taux d'intérêt, et, par conséquent, influe sur les décisions des gens en matière de dépenses. À leur tour, ces décisions exercent une influence sur la demande de biens et de services. Quand la demande est supérieure à l'offre, les prix augmentent.

Quels sont les avantages d'une telle politique?

Un taux d'inflation bas, stable et prévisible constitue la meilleure contribution que la politique monétaire puisse apporter à une économie productive, qui fonctionne bien. Il permet aux Canadiens et aux Canadiennes de prendre des décisions en matière de dépenses et d'investissements avec une plus grande confiance. Cette confiance est favorable aux investissements à long terme dans l'économie canadienne et contribue au maintien de la création d'emplois et à l'accroissement de la productivité, gage de l'amélioration réelle de notre niveau de vie.