Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

États

Publié après

Publié avant

8540 résultats

Easing Restrictions on the Stripping and Reconstitution of Government of Canada Bonds

Document de travail du personnel 1998-8 David Bolder, Serge Boisvert
Cette étude passe en revue une méthode possible visant à limiter la capacité des participants au marché d'exercer une influence excessive sur le prix de titres particuliers. Cette méthode propose d'atténuer les restrictions qui limitent actuellement l'assimilation des coupons et des valeurs nominales sur le marché du démembrement des titres. Deux restrictions sont examinées. La […]
28 mai 1998

Déclaration préliminaire devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Déclaration préliminaire Gordon Thiessen Comité permanent des finances de la Chambre des communes
Monsieur le Président, Nous sommes heureux, mes collègues et moi, de l'occasion qui nous est offerte de nous présenter devant votre comité, à la suite de la publication du Rapport sur la politique monétaire de la Banque du Canada, pour aborder avec vous diverses questions d'ordre économique et monétaire. De façon plus générale, le rapport […]
27 mai 1998

La mondialisation des marchés financiers et la politique monétaire

Discours Gordon Thiessen Conférence de Montréal Montréal (Québec)
La mondialisation — c'est-à-dire l'intégration et l'interdépendance croissantes des économies nationales — transforme radicalement le paysage économique. Les échanges de biens et de services entre pays augmentent, un nombre grandissant de firmes font des affaires au-delà des frontières de leur pays et les épargnants ainsi que les emprunteurs jouissent d'un meilleur accès que jamais aux marchés financiers mondiaux.
14 mai 1998

L'évolution récente des agrégats monétaires et ses conséquences

Cet article examine l'évolution des agrégats monétaires au cours de l'année 1997 et les conséquences qu'elle a pour l'activité économique future. L'agrégat au sens étroit M1 a progressé rapidement au premier semestre de 1997, mais son rythme s'est quelque peu ralenti au second semestre. La forte croissance de cet agrégat au cours des dernières années s'explique, en majeure partie, par une augmentation de la demande d'encaisses de transaction découlant de la baisse des taux d'intérêt et de la reprise de l'activité économique. Un certain nombre de facteurs spéciaux qui ont également joué un rôle sont aussi examinés. La Banque s'attend à ce que la croissance de M1 se ralentisse légèrement au cours de 1998 et 1999, ce qui serait compatible avec un taux de l'inflation tendancielle se situant à l'intérieur de la fourchette cible de maîtrise de l'inflation, qui est de 1 à 3 % pour les deux prochaines années. Le taux de croissance de l'agrégat au sens large M2+ continue d'être faussé par le déplacement vers les fonds mutuels de l'épargne investie dans des dépôts à terme fixe. Un agrégat plus étoffé qui comprend M2+, les OEC et les fonds mutuels de toutes les catégories et qui constitue ainsi un meilleur indicateur de la croissance des agrégats au sens large, a augmenté à un rythme modéré en 1997. Le comportement récent des agrégats monétaires au sens large continue de laisser croire que l'inflation demeurera faible dans les années à venir.
13 mai 1998

L'évolution des écarts de taux d'intérêt à long terme entre le Canada et les États-Unis depuis 1990

Les écarts de taux d'intérêt à long terme entre le Canada et les États-Unis ont connu un revirement remarquable ces dernières années. Les écarts exceptionnellement prononcés observés durant la première moitié de la décennie ont fait place à une série d'écarts négatifs d'une ampleur sans précédent. Dans le présent article, l'auteur analyse les aspects conceptuels des rendements des actifs internationaux et applique sa recherche au cas du Canada et des États-Unis. Avant 1995, les investisseurs ne savaient pas si l'inflation, sur longue période, évoluerait dans les limites des fourchettes cibles établies par le gouvernement et la Banque. La crédibilité de la politique monétaire était minée par d'importants déficits budgétaires et l'incertitude politique. Au cours de la deuxième moitié de la décennie, la confiance a été rétablie à la faveur de l'assainissement des finances publiques, du maintien de la stabilité des prix à long terme et de la diminution des préoccupations entourant la situation politique au Québec. Tant que l'effet de ces facteurs fondamentaux continuera de se faire sentir, les taux à long terme devraient se maintenir à un niveau relativement bas, et ce même si les taux à court terme s'inscrivent en hausse.
13 mai 1998

Publication du Rapport sur la politique monétaire

Déclaration préliminaire Gordon Thiessen
Ce matin, nous avons publié notre septième livraison du Rapport sur la politique monétaire. Depuis la parution du Rapport de novembre dernier, il s'est produit plus d'événements ayant de grandes conséquences économiques et financières que d'habitude au Canada et à l'étranger. Parmi les plus importants, il convient de citer la crise en Asie, la baisse […]
Aller à la page