En cette période où les autorités de santé publique redoublent d’efforts pour freiner la transmission de la maladie COVID-19, un certain nombre de consommateurs et d’entreprises font le choix de ne pas utiliser de billets de banque afin de limiter le risque d’exposition au virus. Refuser d’accepter des paiements en espèces peut créer des difficultés injustifiées aux personnes qui dépendent de l’argent comptant pour faire leurs achats. La Banque recommande vivement aux détaillants de continuer à accepter l’argent comptant et de veiller à ce que les Canadiens aient accès aux biens et services qu’il leur faut.

La manipulation des billets de banque canadiens ne présente pas un risque plus grand que le fait de toucher d’autres surfaces comme les poignées de porte, les comptoirs de cuisine, les rampes d’escalier, etc. Les personnes qui manipulent des billets de banque doivent suivre les mesures prescrites par les autorités de santé publique contre la maladie COVID-19 et se laver les mains comme elles l’auraient fait dans d’autres circonstances.

La Banque collabore avec les institutions financières pour qu’il n’y ait pas de rupture dans l’approvisionnement en billets de banque durant cette période exceptionnelle, de sorte que les Canadiens peuvent continuer à avoir accès aux billets de banque quand il le faut.

Nous continuons à suivre la situation de près, notamment les informations et les conseils les plus récents du gouvernement du Canada et de l’Organisation mondiale de la santé, et nous restons en communication étroite avec les parties prenantes, les organisations partenaires et les autorités sanitaires.