Argent comptant et COVID-19 : l’effet de la pandémie sur la demande et l’utilisation des espèces

Les dépenses de consommation ont beaucoup diminué durant la pandémie de COVID‑19. Ce choc négatif a sans doute fait baisser les dépenses effectuées avec chaque mode de paiement (argent comptant, cartes de débit, cartes de crédit, etc.). La combinaison des modes de paiement utilisés par les consommateurs pourrait aussi avoir changé. Nous étudions les effets de la pandémie sur la demande et l’utilisation des espèces, et donnons un aperçu de l’utilisation d’autres modes de paiement, comme les cartes de débit et les cartes de crédit.

Nous analysons les données du Système de distribution des billets de banque. Elles montrent que la valeur des billets en circulation a fortement augmenté en mars et en avril 2020. Cette augmentation est importante – à la fois en dollars et en pourcentage – par rapport à celle observée les années précédentes. La hausse de la demande d’espèces est répartie sur l’ensemble du pays, mais les plus gros changements ont eu lieu dans les grands centres économiques et démographiques du Canada, comme on pouvait s’y attendre.

Nous constatons que certains facteurs expliquent cette hausse :

  • les mesures de précaution prises par les institutions financières pour grossir leurs stocks de billets;
  • la diminution des dépôts de billets des commerçants auprès d’institutions financières, et le fait que ces institutions ont retiré des espèces auprès de la Banque du Canada pour compenser la situation;
  • la plus grande demande de billets par les consommateurs.

En collaboration avec Ipsos et Statistique Canada, nous avons aussi sondé la population canadienne en avril 2020 pour mieux comprendre l’évolution de la demande et de l’utilisation des espèces durant la pandémie. Les résultats montrent que les Canadiens continuent à accéder facilement à l’argent comptant, qu’ils sont généralement (mais pas toujours) capables de payer comptant dans les commerces et que leurs avoirs en argent comptant ont un peu augmenté.

De plus, une grande partie (36 %) des Canadiens déclarent avoir utilisé de l’argent comptant pendant la semaine précédant l’enquête. Ce taux est comparable au taux d’utilisation des virements Interac (38 %), mais inférieur à celui des cartes de débit (52 %) et des cartes de crédit (62 %). Enfin, la plupart des Canadiens (74 %) n’ont pas l’intention de cesser d’utiliser de l’argent comptant.

Nous prévoyons réaliser des enquêtes de suivi plus tard en 2020 et au premier semestre de 2021 pour tenter de déterminer si la pandémie aura des effets durables sur la demande d’argent comptant et sur la combinaison des modes de paiement utilisés par les consommateurs.