Merci, Monsieur le Ministre. La Banque du Canada contribue à cet effort collectif pour soutenir l’économie et le système financier du pays, et pour veiller à ce que les canaux du crédit restent ouverts.

La Banque abaisse le taux cible du financement à un jour de 50 points de base pour l’établir à ¾ %. Il est déjà clair que la propagation du coronavirus a des conséquences sérieuses pour les familles canadiennes, et pour l’économie du pays. De plus, la diminution des prix du pétrole, même depuis notre dernière décision du 4 mars, pèsera grandement sur l’économie, en particulier dans les régions où le secteur de l’énergie est fortement présent. Conjuguée aux autres mesures annoncées aujourd’hui, la baisse des taux d’intérêt aidera à soutenir la confiance des entreprises et des ménages. Par exemple, les coûts d’emprunt seront plus bas pour les nouveaux achats et pour les prêts hypothécaires à taux variable et les renouvellements de prêts hypothécaires.

Aujourd’hui, la Banque a aussi annoncé une facilité d’achat des acceptations bancaires. Cette mesure soutiendra un marché de financement essentiel pour les petites et moyennes entreprises à un moment où elles pourraient avoir des besoins de financement accrus et où les conditions du crédit se resserrent.

La Banque a aussi pris d’autres mesures pour veiller à ce que le système financier canadien dispose de suffisamment de liquidités. Ces mesures additionnelles ont été annoncées dans des avis distincts sur le site Web de la Banque.

La Banque du Canada prend des mesures concertées pour soutenir l’économie canadienne en cette période de tensions économiques. Le Conseil de direction de la Banque est prêt à faire ce qui est nécessaire pour soutenir la croissance économique et maintenir l’inflation à la cible, et continuera à veiller à ce que le système financier canadien dispose de suffisamment de liquidités.