Changer nos façons de payer

Le sous-gouverneur Timothy Lane discute des façons dont la pandémie a accéléré la numérisation de l’économie. Il explique aussi comment la situation rend encore plus urgents les travaux que la Banque du Canada poursuit en vue d’émettre potentiellement une monnaie numérique de banque centrale et d’améliorer les manières dont l’argent est employé, y compris les virements d’argent.

Regardez le sous-gouverneur Tim Lane prendre la parole par vidéoconférence devant l’Institut de valorisation des données (IVADO). Lisez le discours complet.

Le Canada pourrait avoir besoin d’une monnaie numérique

Les services numériques sont plus importants que jamais du fait de la pandémie, notamment les moyens de paiement autres que l’argent comptant. La Banque a donc accéléré ses travaux en vue du lancement éventuel d’un « dollar numérique » au Canada. Une telle monnaie ne sera émise que si cela est approprié et au moment approprié, et les décideurs devront tenir compte de ce qui suit :

  • Le Canada pourrait atteindre un point de basculement à partir duquel l’acceptation de l’argent comptant baisserait fortement.
  • Les cryptomonnaies privées sont de plus en plus utilisées, mais ce sont des modes de paiement vraiment imparfaits.
  • L’intérêt public étant en tête de ses priorités, seule une banque centrale peut garantir l’accès universel d’une monnaie numérique, ainsi que son entière sécurité et des mécanismes de protection de la confidentialité.

Nous continuerons à étudier les possibilités de créer une monnaie numérique à l’image des billets de banque auxquels les Canadiens font confiance et sur lesquels ils peuvent compter. »

Nos façons de payer évoluent rapidement

Les entreprises ont réagi à la pandémie en investissant dans de nouvelles technologies qui facilitent les paiements en ligne. En outre, quand il est nécessaire de payer en personne, les gens privilégient de plus en plus les modes de paiement sans contact. La Banque s’emploie avec différents partenaires à rendre les systèmes de paiement de base du Canada plus performants, pour que les particuliers et les entreprises puissent échanger des fonds en temps réel.

D’ici à peu près une année, ces améliorations commenceront à être mises en œuvre. C’est important pour les Canadiens, car ils profiteront alors de plus de rapidité, plus de commodité, plus de concurrence, mais aussi d’un plus grand choix pour payer des biens et services. »

Faciliter les paiements transfrontaliers

Depuis toujours, envoyer de l’argent à l’étranger prend beaucoup de temps et coûte cher. Les problèmes liés aux paiements transfrontaliers touchent :

  • les entreprises qui veulent payer des fournitures et des services qu’elles importent ou recevoir le paiement de produits qu’elles exportent;
  • les particuliers qui voyagent ou qui envoient de l’argent à l’étranger.

La Banque collabore avec d’autres banques centrales et organismes de réglementation pour rendre les paiements transfrontaliers plus accessibles.

Nous poursuivrons nos efforts pour rendre les paiements transfrontaliers moins chers, plus faciles et plus sûrs pour les personnes du monde entier. »