Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

États

Publié après

Publié avant

45 résultats

25 août 2018

La quatrième révolution industrielle et le travail des banques centrales

Discours Stephen S. Poloz Banque fédérale de réserve de Kansas City Jackson Hole (Wyoming)
Le gouverneur Poloz s’exprime sur les bénéfices que l’économie devrait tirer des bouleversements causés par les technologies numériques et sur la politique monétaire qui en résultera.

Did U.S. Consumers Respond to the 2014–2015 Oil Price Shock? Evidence from the Consumer Expenditure Survey

Document de travail du personnel 2018-13 Patrick Alexander, Louis Poirier
L’incidence des chocs des prix du pétrole sur l’économie américaine continue de provoquer de vifs débats parmi les spécialistes. Dans cette étude, nous examinons la réaction des consommateurs américains au choc négatif des prix du pétrole de 2014- 2015, au moyen de données représentatives issues du Consumer Expenditure Survey.
13 mars 2018

Le marché de l’emploi d’aujourd’hui et l’avenir du travail

Discours Stephen S. Poloz Conférence David Dodge sur les finances publiques de 2018 Kingston (Ontario)
Le gouverneur, M. Stephen S. Poloz, parle du potentiel inexploité que recèle le marché canadien de l’emploi et de la manière dont ce potentiel s’inscrit dans l’avenir du marché du travail.

Identification of Random Resource Shares in Collective Households Without Preference Similarity Restrictions

Document de travail du personnel 2017-45 Geoffrey R. Dunbar, Arthur Lewbel, Krishna Pendakur
La part de ressources, au sens de fraction de la dépense totale d’un ménage qui se rapporte à chaque membre du foyer, joue un rôle important dans l’évaluation du bien-être matériel des personnes, de leur inégalité de situation et de leur niveau de pauvreté. Il est difficile d’estimer cette part, car la consommation est généralement mesurée au niveau du ménage.

A Structural Interpretation of the Recent Weakness in Business Investment

Note analytique du personnel 2017-7 Russell Barnett, Rhys R. Mendes
La croissance de l’investissement des entreprises a fortement ralenti dans les économies avancées depuis 2012 : elle se situe en moyenne à tout près de 2 %, contre 4 % avant la crise. Plusieurs études récentes ont expliqué la faiblesse de l’investissement des entreprises en attribuant un rôle prépondérant aux facteurs cycliques, notamment l’incidence d’une demande globale modérée et, à un moindre degré, le rôle joué par l’incertitude accrue et le resserrement des conditions de financement.
11 mai 2017

Comment expliquer l’atonie de l’investissement des entreprises à l’échelle mondiale? Éléments de réponse tirés des économies avancées

Plusieurs facteurs qui influencent les investissements des entreprises peuvent offrir une explication à l’atonie de l’investissement observée dans les économies avancées depuis la crise financière mondiale, et plus particulièrement depuis 2014. La lenteur du rythme de croissance de la demande globale ne peut rendre entièrement compte de la faiblesse récente des dépenses d’investissement, qui apparaît essentiellement liée à l’effondrement des prix internationaux des matières premières et à la montée de l’incertitude économique. À terme, le taux de progression des investissements des entreprises demeurera vraisemblablement inférieur à ce qu’il était avant la crise, pour une bonne part à cause de facteurs structurels comme le vieillissement démographique.
12 avril 2017

Rapport sur la politique monétaire – Déclaration préliminaire à la conférence de presse

Déclaration préliminaire Carolyn A. Wilkins Ottawa (Ontario)
La première sous-gouverneure, Carolyn A. Wilkins, traite des principaux enjeux liés aux délibérations du Conseil de direction entourant la décision relative au taux directeur et le Rapport sur la politique monétaire.
21 mars 2017

Prêts à entreprendre : investissements et perspectives économiques

Discours Lawrence L. Schembri Chambre de commerce du Grand Vancouver Vancouver (Colombie-Britannique)
Le sous-gouverneur Lawrence Schembri traite des facteurs qui influent sur les investissements des entreprises et des implications pour les projections économiques.
6 octobre 2016

Tendances économiques et politique monétaire

Discours Carolyn A. Wilkins Université du Québec à Trois-Rivières Trois-Rivières (Québec)
La première sous-gouverneure, Carolyn Wilkins, traite des grandes tendances de l’économie canadienne et de leur incidence sur la politique monétaire.

The Case of Serial Disappointment

Note analytique du personnel 2016-10 Justin-Damien Guénette, Nicholas Labelle, Martin Leduc, Lori Rennison
Les prévisions de la Banque du Canada concernant la croissance du PIB mondial, tout comme celles d’autres institutions, ont présenté des erreurs négatives persistantes ces cinq dernières années. Cette situation tranche avec la période d’avant-crise, durant laquelle les erreurs de prévision étaient systématiquement positives, la croissance du PIB mondial étant alors plus élevée qu’escompté.
Aller à la page