Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

États

Publié après

Publié avant

16 résultats

La réglementation des fonds propres bancaires peut-elle prévenir ou atténuer les turbulences financières?

Note analytique du personnel 2021-12 Alejandro García, Josef Schroth
Les volants contracycliques sont un ensemble de mesures réglementaires élaborées en réponse à la crise financière mondiale de 2008-2009. La présente note analytique se penche sur la capacité des volants de fonds propres variables à améliorer la stabilité financière au Canada.
23 mars 2021

Soutenir les marchés en périodes difficiles

Sommaire du discours Toni Gravelle CFA Society Toronto Toronto (Ontario)
Le sous-gouverneur Toni Gravelle parle des mesures prises par la Banque du Canada pour assurer le bon fonctionnement des marchés durant la pandémie de COVID-19, et de l’abandon prévu de certains programmes.
23 mars 2021

Apaiser les tensions sur les marchés : le rôle du bilan de la Banque du Canada

Discours (diffusion Web) Toni Gravelle CFA Society Toronto Toronto (Ontario)
Le sous-gouverneur Toni Gravelle parle des mesures prises par la Banque du Canada pour répondre aux tensions généralisées sur les marchés durant la pandémie de COVID-19 et du rôle de la Banque en tant que prêteur de dernier ressort pour le système financier.

Trading for Bailouts

Document de travail du personnel 2020-23 Toni Ahnert, Caio Machado, Ana Elisa Pereira
En période de forte incertitude, les gouvernements interviennent souvent en adoptant des mesures telles que le renflouement des institutions financières. Pour utiliser efficacement les ressources publiques et éviter des répercussions majeures sur le reste de l’économie, les décideurs tentent d’établir quelles institutions devraient recevoir de l’aide.

Macroprudential Policy with Capital Buffers

Document de travail du personnel 2019-8 Josef Schroth
Les réserves (ou « volants ») de fonds propres contracycliques sont l’une des composantes de « Bâle III », l’ensemble de mesures réglementaires élaborées en réponse à la crise financière de 2007-2009. Cette étude se penche sur la capacité de réserves de fonds propres variables dans le temps de réduire les inefficiences dans des économies caractérisées par des crises financières endogènes.
17 novembre 2016

Récentes modifications à la politique d’octroi d’une aide d’urgence de la Banque du Canada

L’aide d’urgence est un prêt ou une avance de dernier ressort que la Banque du Canada accorde, à sa discrétion et moyennant garantie, aux institutions financières et aux infrastructures de marchés financiers admissibles aux prises avec de graves problèmes de liquidité. En décembre 2015, la Banque a révisé sa politique d’octroi d’une aide d’urgence afin de : 1) remplacer le critère de solvabilité de l’institution financière par une nouvelle exigence, à savoir la mise en place d’un cadre de redressement et de résolution crédible; 2) inclure les créances hypothécaires dans les garanties acceptables; 3) clarifier les critères d’admissibilité imposés aux infrastructures de marchés financiers et aux institutions de dépôt provinciales.
17 novembre 2016

Réinventer le rôle des banques centrales en matière de stabilité financière

Les banques centrales contribuent de façon importante à favoriser la stabilité financière compte tenu de leur perspective macrofinancière systémique et de leurs fonctions actuelles de prêteur de dernier ressort et de surveillant des systèmes de paiement d’importance systémique. Depuis la crise financière mondiale, les banques centrales ont élargi leur rôle au regard du système financier afin de mettre davantage l’accent sur la prévention des tensions et des crises financières. C’est ainsi qu’elles travaillent de concert avec les autres autorités compétentes pour renforcer la résilience du système financier de même qu’évaluer et atténuer les vulnérabilités financières et le risque systémique.

Financial Crisis Interventions

Document de travail du personnel 2016-29 Josef Schroth
L’auteur élabore un modèle d’une économie où le crédit bancaire soutient à la fois l’investissement productif et le lissage de la consommation individuelle face à un risque idiosyncrasique pesant sur les revenus. Le crédit qu’une banque peut octroyer est limité par ses capitaux propres.
Aller à la page