Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

Publié après

Publié avant

48 résultats

Debt-Relief Programs and Money Left on the Table: Evidence from Canada's Response to COVID-19

Document de travail du personnel 2021-13 Jason Allen, Robert Clark, Shaoteng Li, Nicolas Vincent
Pendant la pandémie de COVID-19, les institutions financières canadiennes ont offert des mesures d’allègement financier pour aider les emprunteurs à composer avec les pertes d’emploi et l’incertitude économique. Nous nous penchons sur les faibles taux de recours à ces mesures et constatons que pour être efficaces, celles-ci doivent être bien connues et faciles à utiliser.
25 août 2020

Notre réaction à la COVID-19 : Achat massif d’actifs

La Banque du Canada a pris toute sorte de mesures pour aider les Canadiens depuis le début de la pandémie de COVID-19. Parmi ces interventions, on compte l’achat massif d’actifs, c’est-à-dire l’acquisition à grande échelle d’obligations et d’autres actifs financiers de l’État. Cette opération vise un double objectif : permettre aux principaux marchés financiers de fonctionner adéquatement, et faciliter l’augmentation des dépenses au sein de l’économie. Ultimement, il s’agit de favoriser l’emploi et une croissance économique accrue.

Primary Dealers and the Demand for Government Debt

Document de travail du personnel 2020-29 Jason Allen, Jakub Kastl, Milena Wittwer
La gestion de la dette a comme principaux objectifs d’obtenir un financement stable et à faible coût pour combler les besoins financiers du gouvernement et d’assurer le bon fonctionnement du marché des titres émis par l’État.

BoC–BoE Sovereign Default Database: Methodology, Assumptions and Sources

Rapport technique n° 117 David Beers, Elliot Jones, John Walsh
Jusqu’à tout récemment, peu d’efforts étaient consacrés à l’évaluation systématique des différents types de défauts souverains ainsi qu’au calcul de la valeur nominale globale des engagements qu’ils représentent. Afin de remédier à cette lacune, la Banque du Canada a développé une base de données exhaustive de défauts souverains, qui se trouve sur son site Web et qui est mise à jour en partenariat avec la Banque d’Angleterre.

Base de données de la Banque du Canada et de la Banque d’Angleterre sur les défauts souverains : quoi de neuf en 2020?

Note analytique du personnel 2020-13 David Beers, Elliot Jones, John Walsh
La base de données sur les défauts souverains publiée et actualisée tous les ans par la Banque du Canada et la Banque d’Angleterre fournit des estimations complètes de l’encours des dettes publiques en souffrance. La mise à jour de 2020 comprend une nouvelle section sur l’ampleur des arriérés intérieurs en 2018.

A Portfolio-Balance Model of Inflation and Yield Curve Determination

Document de travail du personnel 2020-6 Antonio Diez de los Rios
Quels sont les effets de l’offre de titres d’État à rendement nominal sur la macroéconomie? Pour répondre à cette question, nous étudions la courbe de rendement à partir d’un modèle de rééquilibrage de portefeuilles dans lequel l’inflation est déterminée en fonction d’une règle de taux d’intérêt.

The BoC-BoE Sovereign Default Database: What’s New in 2019?

Document de travail du personnel 2019-39 David Beers, Patrisha de Leon-Manlagnit
Jusqu’à tout récemment, peu d’efforts étaient consacrés à l’évaluation systématique des différents types de défauts souverains ainsi qu’au calcul de la valeur nominale globale des engagements qu’ils représentent. Afin de remédier à cette lacune, la Banque du Canada a développé une base de données exhaustive de défauts souverains, qui se trouve sur son site Web et qui est mise à jour en partenariat avec la Banque d’Angleterre.

The Cost of the Government Bond Buyback and Switch Programs in Canada

Note analytique du personnel 2018-41 Bo Young Chang, Jun Yang, Parker Liu
Dans cette note analytique, nous examinons les coûts des programmes de rachat d’obligations et de rachat assorti d’une conversion de titres du gouvernement du Canada entre 1998 et 2016. Selon les résultats de notre analyse, le processus d’adjudication du programme de rachat a permis au gouvernement de rembourser sa dette en réduisant au minimum les coûts associés à l’incidence sur les prix et à l’atténuation des soumissions par rapport à la valeur véritable.