Dans la présente note, nous utilisons des données sur les entreprises tirées du Relevé trimestriel des états financiers de Statistique Canada pour créer deux ensembles d’indicateurs globaux de vulnérabilité applicables au secteur canadien des sociétés non financières. Premièrement, nous mesurons la dette à risque en surveillant la part de l’encours des titres de créance qui est émise par des entreprises dont les recettes ou les actifs ne leur suffisent pas à rembourser l’emprunt et à payer les intérêts. Deuxièmement, nous créons, à partir de séries chronologiques, des mesures de la qualité des emprunteurs en comparant la qualité moyenne du crédit des entreprises dont la dette, normalisée selon la valeur retardée du total de l’actif, a le plus augmenté à celle des entreprises dont la dette a le moins augmenté. Nos résultats indiquent que la dette à risque a été supérieure aux moyennes historiques ces dernières années, en raison d’évolutions ayant touché certains secteurs liés aux produits de base. Nous ne constatons toutefois aucune détérioration généralisée de la qualité des emprunteurs au cours des dernières années.