Mise à jour du Rapport sur la politique monétaire - Juillet 2003

Disponible en format(s) : PDF

Depuis la parution du Rapport sur la politique monétaire en avril, un certain nombre d’événements inattendus ont modifié les perspectives d’évolution de l’inflation et de l’activité économique au Canada. Le taux d’inflation observé et le taux attendu ont tous deux diminué plus rapidement que la Banque ne le prévoyait. L’activité intérieure à court terme a été freinée par les retombées du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et d’un cas isolé d’encéphalopathie spongiforme bovine au pays. La demande extérieure de produits canadiens a aussi été plus faible qu’escompté. De plus, la forte appréciation du dollar canadien par rapport à son pendant américain aura un effet modérateur sur la progression future de la demande de biens et de services canadiens et contribuera à exercer des pressions à la baisse sur les prix de certaines composantes de l’IPC.

Dans ce contexte, les pressions inflationnistes se sont atténuées, la marge de capacités inutilisées au Canada se creuse plus que prévu et l’écart de production à la fin de 2003 sera supérieur à ce qui avait été projeté en avril. Il semble maintenant que l’inflation mesurée par l’indice de référence tombera sous la cible de 2 % avant la fin de l’année.