La Banque du Canada accueille très favorablement les mesures décisives annoncées aujourd'hui par les autorités américaines. Ces mesures importantes et venant en temps opportun font partie de la mise en oeuvre du plan d'action dont ont convenu les pays du G7 vendredi dernier. Celles-ci, de même que les actions annoncées hier par les pays de la zone euro et le Royaume-Uni, joueront un rôle prépondérant dans la restauration de la stabilité financière à l'échelle du globe et dans le rétablissement des flux de crédit afin de soutenir la croissance économique mondiale. L'économie du Canada et son système financier robuste profiteront directement de ces initiatives.

Conformément aux engagements qu'elle a pris dans le cadre du plan d'action des pays du G7, la Banque du Canada a fait savoir hier qu'elle assurera un apport exceptionnel en liquidités au système financier canadien tant que les conditions le justifieront. Voici en détail les nouvelles mesures que la Banque prendra :

  • Premièrement, afin d'assurer un apport substantiel en liquidités à plus d'un jour au secteur financier, la Banque a fixé à 10 milliards de dollars le montant de la prise en pension assortie d'une échéance de 27 jours devant être adjugée le 15 octobre. (Voir l'Annexe pour plus de précisions.)
  • Deuxièmement, pour élargir la distribution de liquidités, à compter de l'adjudication du 21 octobre, les prises en pension à plus d'un jour seront conclues jusqu'à nouvel ordre avec les participants directs au Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV) en plus des négociants principaux.
  • Troisièmement, dans le but d'améliorer le fonctionnement des marchés monétaires, la Banque du Canada offrira temporairement un nouveau mécanisme de prise en pension à plus d'un jour, de façon directe, aux négociants principaux et, de façon indirecte, aux autres participants des marchés monétaires. (Voir l'Annexe pour des renseignements détaillés.)
  • Quatrièmement, afin de procurer aux institutions davantage de souplesse dans la gestion de leurs garanties, à compter du 20 octobre et de façon provisoire, la Banque du Canada acceptera les portefeuilles de prêts non hypothécaires en nantissement dans le cadre du STPGV et du mécanisme permanent d'octroi de liquidités. (Voir l'Annexe pour en savoir plus.)
  • Le 10 octobre, le gouvernement fédéral a annoncé son intention d'acheter, par l'entremise de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, jusqu'à 25 milliards de dollars de blocs de prêts hypothécaires assurés en vertu de la Loi nationale sur l'habitation (LNH) (http://www.fin.gc.ca/news08/08-075f.html). À la lumière de cette décision, la Banque annonce que les contreparties qui auront utilisé des titres hypothécaires LNH dans le cadre d'une prise en pension à plus d'un jour auront le droit de remplacer ces titres par d'autres actifs admissibles le lundi 20 octobre, à la condition d'en avoir avisé la Banque au plus tard le vendredi 17 octobre à midi.

Outre ces mesures exceptionnelles d'octroi de liquidités, la Banque du Canada se tient prête, comme toujours, à offrir des prises en pension spéciales à un jour d'un montant suffisant pour assurer le maintien de la liquidité du marché des fonds à un jour et afin de renforcer sa cible pour le taux du financement à un jour.

La Loi sur la Banque du Canada donne à la Banque une souplesse additionnelle considérable pour fournir un large accès aux liquidités. De plus, celle-ci peut recourir au besoin à l'accord de swap de 30 milliards de dollars américains qu'elle a conclu avec la Réserve fédérale.

La Banque prend acte de la déclaration faite le 13 octobre par le ministre des Finances selon laquelle « le gouvernement fera tout en son pouvoir pour éviter que des répercussions fortuites découlant de mesures stratégiques prises à l'étranger ne puissent désavantager le marché canadien des emprunts de gros au plan de la concurrence ».

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Jeremy Harrison
613 782-8782