Les indicateurs officiels du marché du travail chinois sont considérés comme problématiques, en raison de leurs faibles fluctuations cycliques et du fait qu’ils ne rendent compte qu’en partie de la population active. Nous établissons un indice mensuel des conditions du marché du travail pour la Chine en recourant à l’analyse textuelle de journaux en chinois publiés sur le continent de 2003 à 2017. Nous employons une technique d’apprentissage automatique supervisé en entraînant un modèle de classification fondé sur les séparateurs à vaste marge. La teneur informative et le pouvoir prédictif de l’indice sont testés au regard de mesures officielles de l’activité sur le marché du travail dans le cadre d’estimations de la croissance des salaires et du crédit. Parmi les résultats de notre étude, il apparaît, étonnamment, que les indicateurs officiels du marché du travail, quoique fortement décriés, contiennent bel et bien de l’information. Leur teneur informative n’est toutefois pas robuste et, dans bien des cas, notre indice des conditions du marché du travail peut fournir des prévisions largement supérieures. Par ailleurs, la décomposition régionale de l’indice montre que les conditions sur le marché du travail dans la région côtière axée sur l’exportation sont sensibles à la croissance des exportations, tandis que les conditions dans les régions intérieures ne le sont pas. Ce constat donne à penser que l’analyse textuelle peut, effectivement, servir à extraire des articles de journaux publiés en Chine des données utiles sur le marché du travail de ce pays.