How Oil Supply Shocks Affect the Global Economy: Evidence from Local Projections

Disponible en format(s) : PDF

Nous fournissons des résultats empiriques sur l’incidence de chocs d’offre de pétrole sur les agrégats macroéconomiques mondiaux. Pour ce faire, nous employons un modèle structurel standard de détermination des prix du pétrole provenant de la littérature, et nous en isolons les chocs d’offre de pétrole. Les fonctions de réponse sont alors estimées au moyen de projections locales. Cette technique a récemment été utilisée pour estimer les effets des chocs de politique monétaire et de dépenses publiques. À notre connaissance, cependant, il s’agit de la première fois où elle sert à analyser les effets des chocs d’offre de pétrole sur les agrégats macroéconomiques mondiaux. Bien qu’une grande incertitude entoure nos estimations, nos résultats nous permettent de tirer trois grandes conclusions. Après une baisse des prix du pétrole attribuable à des facteurs d’offre : 1) les investissements des entreprises aux États-Unis diminuent habituellement – ce qui montre l’importance de l’industrie du pétrole de schiste –, alors que la variation du produit intérieur brut (PIB) du pays n’est souvent pas statistiquement significative; 2) la demande intérieure dans la zone euro a tendance à augmenter fortement; 3) le PIB des pays exportateurs de produits de base recule à court terme, ce qui reflète l’importance du canal des termes de l’échange, mais augmente à long terme, ce qui témoigne des avantages globaux de la production pétrolière accrue.