Looking Through Supply Shocks versus Controlling Inflation Expectations: Understanding the Central Bank Dilemma

Disponible en format(s) : PDF

Les banques centrales de la plupart des économies avancées ont réagi de façon similaire à la hausse de l’inflation qui a commencé en 2021. Elles ont d’abord fait abstraction de cette montée et décidé de ne pratiquement rien changer à leur politique monétaire. Puis, quand l’inflation a continué d’augmenter, elles ont modifié leur stratégie en resserrant rapidement leur politique monétaire. Elles ont justifié ce changement de cap, du moins en partie, par leur volonté d’ancrer les attentes d’inflation qui s’éloignaient de la cible. Pourquoi est-ce que les banques centrales voudraient tantôt faire abstraction de l’inflation portée par l’offre, et tantôt adopter une tactique différente? Dans quelles circonstances un changement d’orientation de la politique monétaire contribue-t-il à ancrer les attentes? Quand un fort resserrement de la politique monétaire est-il compatible avec un atterrissage en douceur? Dans cette étude, nous présentons un environnement simple qui aide à élucider ces questions en offrant une perspective de politique optimale sur le comportement récent des banques centrales. En particulier, nous examinons la politique optimale dans un contexte où il existe un risque de spirales salaires-prix et où la banque centrale considère que les agents qui fixent salaires et les prix ont une rationalité limitée. Nous montrons comment cette démarche peut fournir une explication cohérente de nombreux aspects du comportement récent des banques centrales.

DOI : https://doi.org/10.34989/swp-2022-41