Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

Publié après

Publié avant

4 résultats

Capital Structure, Pay Structure and Job Termination

Document de travail du personnel 2016-12 Jason Allen, James R. Thompson
Les auteurs élaborent un modèle permettant d’analyser les liens entre le levier financier, la structure de rémunération et le risque de licenciement. Contrairement à ce qui est généralement admis, ils montrent que, même en l’absence de problème de délégation entre les travailleurs et l’entreprise, une rémunération variable peut être optimale bien que les travailleurs soient réfractaires au risque et que l’entreprise soit neutre à cet égard.

The Carrot and the Stick: The Business Cycle Implications of Incentive Pay in the Labor Search Model

Document de travail du personnel 2015-35 Julien Champagne
L’auteur se penche sur un modèle de cycle réel avec frictions de recherche sur le marché du travail dans lequel il introduit explicitement deux modes de rémunération incitative, s’inspirant des constats d’un courant de littérature microéconomique sur la rémunération au rendement (Lazear, 1986, entre autres).

Asking About Wages: Results from the Bank of Canada’s Wage Setting Survey of Canadian Companies

Document d’analyse du personnel 2013-1 David Amirault, Paul Fenton, Thérèse Laflèche
La Banque du Canada a mené une enquête sur l’établissement des salaires auprès d’un échantillon de 200 entreprises privées de la mi-octobre 2007 au mois de mai 2008. D’après les résultats, pour les travailleurs canadiens non syndiqués du secteur privé, les rajustements salariaux interviennent dans une très forte majorité à intervalle fixe d’une année, et ont lieu surtout au cours des quatre premiers mois, ce qui semble indiquer que la rigidité des salaires n’est peut-être pas constante au cours de l’année.

The Effect of the Sarbanes-Oxley Act on CEO Pay for Luck

Document de travail du personnel 2008-20 Teodora Paligorova
Pour les tenants de la théorie de l'appropriation de la rente, la faiblesse des mécanismes de gouvernance d'entreprise permet aux chefs de direction de contrôler le processus d'établissement de leur rémunération et de profiter des retombées d'événements indépendants de leur volonté (rétribution liée à la chance).