Explorer de nouveaux modes de paiement

Le sous-gouverneur Timothy Lane explique comment la Banque du Canada se prépare à un avenir où les Canadiens pourraient avoir besoin d’une monnaie numérique émise par leur banque centrale. Il présente aussi les importants travaux entrepris pour que le système de paiement actuel soit modernisé et fonctionne bien.

Regardez le sous-gouverneur Lane prendre la parole au RDV FinTech 2020 de CFA Montréal. Lisez le discours complet.

Une monnaie numérique de banque centrale? Pas encore.

Notre écosystème des paiements sert bien les Canadiens. C’est pourquoi nous croyons qu’il n’est pas nécessaire pour la Banque du Canada d’émettre sa propre monnaie numérique à l’heure actuelle. Mais le monde peut changer très rapidement, et nous devons donc nous préparer au cas une telle monnaie serait requise.

La Banque du Canada peut imaginer des scénarios où elle envisagerait d’émettre sa propre monnaie numérique, pour pouvoir continuer à fournir à la population des modes de paiement dignes de confiance. »

Se préparer pour une version numérique de l’argent comptant

Deux scénarios pourraient justifier l’introduction d’une monnaie numérique par la Banque du Canada :

  1. Si l’argent comptant était peu ou plus du tout utilisé, ce qui laisserait certains Canadiens à l’écart.
  2. Si les cryptomonnaies privées faisaient une percée importante, ce qui soulèverait des craintes quant au respect de la vie privée et au transfert du contrôle des paiements à des entreprises privées.

Dans ces scénarios, les Canadiens et leurs élus pourraient décider que nous avons besoin d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC). La Banque du Canada la concevrait de façon à ce qu’elle procure les avantages de l’argent comptant, c’est-à-dire qu’elle serait sûre, facile d’accès et confidentielle et constituerait une réserve de valeur fiable. Mais cette monnaie se présenterait sous une forme numérique que les consommateurs pourraient utiliser pour payer leurs achats électroniquement en ligne ou en personne dans un commerce.

Alors que nous nous préparons pour une éventuelle monnaie numérique, nous voulons commencer un dialogue sur la forme que celle-ci pourrait prendre au Canada. Ce faisant, nous allons mener de vastes consultations pour répondre à certaines questions, dont :

  • Quelles caractéristiques rendraient une MNBC attrayante pour les commerçants et les utilisateurs?
  • Comment fonctionnerait-elle avec les autres modes de paiement?
  • Comment serait-elle utilisée pour les transactions transfrontalières?
  • Comment protéger la vie privée des utilisateurs tout en prévenant les usages illicites?

Le monde change, mais la Banque continuera de remplir son mandat consistant à offrir des moyens de paiement sûrs, fiables et efficients pour tous les Canadiens. »

Nous continuons de soutenir l’argent comptant et les dépôts bancaires

Bien que les Canadiens se tournent de plus en plus vers de nouveaux moyens de payer leurs achats ou de transférer des fonds, les monnaies numériques – même celles émises par les banques centrales – ne remplaceront pas l’argent comptant ni les dépôts bancaires. La Banque du Canada fera en sorte que les billets de banque demeurent accessibles aux Canadiens qui veulent les utiliser. Nous devons également moderniser le système de paiement existant et régler les problèmes touchant les transactions transfrontalières.

Le but est de fournir aux consommateurs, aux entreprises et aux institutions financières un système de paiement moderne, rapide et pratique. »