The Term Structures of Loss and Gain Uncertainty

Disponible en format(s) : PDF

Nous étudions l’incertitude liée au rendement des actions pour différents horizons de placement. Comme le rendement est une perte ou un gain, nous classons l’incertitude liée au rendement dans l’une ou l’autre de ces deux catégories : l’incertitude liée à une perte, c’est-à-dire l’incertitude entourant les rendements négatifs, et l’incertitude liée à un gain, soit celle relative à tout gain réalisé à l’avenir. Les occasions de placement peuvent être évaluées en fonction de ces deux catégories.

Afin de mesurer les deux catégories d’incertitude pour différents horizons de placement, nous utilisons des données tirées d’un vaste échantillon d’options liées à l’indice S&P 500 dont le temps avant l’échéance va de un mois à un an. Nous vérifions également si les modèles d’évaluation des options de forme réduite qui existent déjà peuvent produire des résultats similaires.

Nous constatons que, en moyenne, plus la durée jusqu’à l’échéance est longue, plus les investisseurs s’attendent à ce que le risque de perte diminue. Cela dit, sur le marché, il coûte plus cher de couvrir le risque de perte à long terme des actions que de couvrir celui à court terme. De la même façon, nous constatons que, en moyenne, plus la durée jusqu’à l’échéance est longue, plus les investisseurs s’attendent à ce que le potentiel de gain augmente. On remarque toutefois que, sur le marché, il coûte presque tout autant de spéculer sur les gains potentiels à court terme des actions que de spéculer sur ceux à long terme.