Bruno Feunou

Conseiller en recherches

Bruno Feunou est conseiller en recherches au département des Marchés financiers de la Banque du Canada. Avant d’intégrer la Banque, M. Feunou a effectué un post-doctorat à l’Université Duke. Il possède un doctorat de l’Université de Montréal. Pendant la préparation de sa thèse, il a été boursier de plusieurs organisations, dont l’Institut de finance mathématique de Montréal (IFM2), la Banque Laurentienne, le CIREQ et le CREST. Il a également accompli sa formation en mathématique et statistique dans plusieurs universités africaines, notamment au Cameroun, à l’Université de Dschang, l’Université de Yaoundé I et l’Institut Sous-Régional de Statistique et d’Économie Appliquée de Yaoundé, de même qu’en Côte d’Ivoire, à l’École Nationale Supérieure de Statistique et d’Économie Appliquée d’Abidjan. Durant cette période, il a bénéficié d’un programme de bourses de l’Union européenne pour le soutien des étudiants en statistique et économétrie.

Communiquer avec

Conseiller en recherches
Marchés financiers
Analyse et recherche en matière de politique monétaire

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

The Secular Decline of Forecasted Interest Rates

Note analytique du personnel 2019-1 Bruno Feunou, Jean-Sébastien Fontaine
Au Canada, les taux d’intérêt affichent une diminution séculaire depuis les années 1980. Les prévisions à long terme des taux tirées d’enquêtes ont également baissé, mais pas autant et plus graduellement. Nos estimations issues du modèle montrent une évolution de la prévision finale en trois phases : baisse entre 1990 et 1995, période de stabilité de 1996 à 2007 et nouvelle contraction depuis 2008. La valeur estimée actuelle du taux final demeure teintée d’incertitude et la question fait toujours l’objet de recherches actives.

Does US or Canadian Macro News Drive Canadian Bond Yields?

Note analytique du personnel 2018-38 Bruno Feunou, Rodrigo Sekkel, Morvan Nongni Donfack
Nous montrons que les nouvelles macroéconomiques expliquent une bonne part des mouvements trimestriels des rendements des obligations du gouvernement canadien, alors que leurs mouvements quotidiens tiennent principalement à d’autres facteurs. Nous montrons, en outre, que ce sont les nouvelles économiques américaines, et non pas canadiennes, qui expliquent l’essentiel des variations trimestrielles des rendements obligataires canadiens.

Markets Look Beyond the Headline

Note analytique du personnel 2018-37 Bruno Feunou, James Kyeong, Raisa Leiderman
Bon nombre de rapports et d’analyses portent surtout sur l’effet de surprise causé par la publication de nouvelles données économiques (inflation globale, croissance du PIB réel, taux de chômage, etc.). Or, nous constatons que les nouvelles qui font les manchettes sont loin d’expliquer à elles seules les fluctuations des prix sur les marchés après la diffusion de nouvelles informations. En fait, les marchés réagissent en général plus fortement aux nouvelles imprévues qui ne se trouvent pas dans les gros titres (composition de la croissance du PIB, qualité des emplois créés, révisions apportées aux données antérieures, etc.). Il est donc essentiel de suivre l’incidence de ce type d’informations le jour de leur diffusion pour pouvoir analyser comment les marchés interprètent les nouvelles données économiques et y réagissent.

Which Model to Forecast the Target Rate?

Document de travail du personnel 2017-60 Bruno Feunou, Jean-Sébastien Fontaine, Jianjian Jin
Les spécifications relatives au taux cible de la Réserve fédérale comportant des caractéristiques plus réalistes atténuent le risque de surajustement à l’intérieur de l’échantillon et sont privilégiées dans les données.

Variance Premium, Downside Risk and Expected Stock Returns

Document de travail du personnel 2017-58 Bruno Feunou, Ricardo Lopez Aliouchkin, Roméo Tedongap, Lai Xi
Nous décomposons la variance totale en ses éléments positifs et négatifs et mesurons les primes associées à leurs fluctuations à partir de données sur les actions et les options, données tirées d’un vaste échantillon représentatif d’entreprises.

Plus

Autre

Revues par un comité de lecture

Autres articles

Formation

  • Doctorat, économie, Université de Montréal, Canada
  • ISE, statistique et économétrie, ENSEA d’Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Baccalauréat, mathématiques, Université de Yaoundé, Cameroun