Jesus Sierra

Dernières parutions

Foreign Flows and Their Effects on Government of Canada Yields

Note analytique du personnel 2015-1 Bruno Feunou, Jean-Sébastien Fontaine, James Kyeong, Jesus Sierra
Les flux d’investissements étrangers dans les obligations du gouvernement du Canada ont fortement augmenté depuis la crise financière. D’après notre analyse empirique, entre 2009 et 2012, les flux de capitaux étrangers, qui se chiffraient à 150 milliards de dollars, ont eu pour effet d’abaisser de 100 points de base le taux de rendement des obligations du gouvernement du Canada à dix ans.
11 juin 2015

Les fonds communs de placement canadiens à capital variable : évaluation des vulnérabilités potentielles

Les auteurs étudient les caractéristiques de la liquidité et du levier financier des fonds communs à capital variable destinés aux placements à long terme, en s’attachant aux effets systémiques qu’elles pourraient avoir sur le secteur canadien des fonds communs de placement et, plus largement, sur le système financier du Canada. Dans le cadre de cet examen, ils analysent la réglementation qui entoure les fonds communs de placement canadiens, la taille de leur marché et leur structure de propriété, et ils apportent des précisions sur la situation qui prévaut à l’étranger.

Search-for-Yield in Canadian Fixed-Income Mutual Funds and Monetary Policy

Document de travail du personnel 2014-3 Sermin Gungor, Jesus Sierra
Les auteurs étudient l’incidence de la politique monétaire sur le comportement de prise de risques affiché au Canada par les gestionnaires de fonds communs de placement à revenu fixe. Pour ce faire, ils emploient différentes mesures de l’orientation de la politique monétaire et analysent les changements que ces gestionnaires apportent activement au niveau d’exposition au risque de leurs fonds, en fonction de la politique monétaire mise en oeuvre.

Consumer Interest Rates and Retail Mutual Fund Flows

Document de travail du personnel 2012-39 Jesus Sierra
L’auteur met en évidence un lien entre les sphères réelle et financière de l’économie. Il constate l’existence d’une relation négative entre les flux de placement des particuliers dans les fonds d’actions au Canada et les variations contemporaines et passées d’une composante du taux préférentiel et du taux hypothécaire à cinq ans qui n’est pas corrélée avec les taux des titres d’État.
15 novembre 2012

La politique monétaire et le canal de la prise de risque : éclairage apporté par le comportement de prêteur des banques

La crise financière de 2007-2009 et le maintien ultérieur des taux d’intérêt réels à des niveaux historiquement bas ont ressuscité le débat autour de la propension des agents économiques à accepter des risques plus importants lorsque les taux d’intérêt restent longtemps bas. Cet appétit accru pour le risque, qui pousse les agents à rechercher des placements et des stratégies d’investissement plus lucratifs, constitue ce qu’on appelle le canal de la prise de risque liée à la politique monétaire. De récents travaux semblent indiquer que les politiques de prêt suivies par les banques dans un contexte de faibles taux d’intérêt ne sont pas incompatibles avec l’existence d’un tel canal en Europe, en Amérique du Sud, aux États-Unis et au Canada. Plus précisément, ces travaux donnent à voir que les conditions des prêts accordés aux emprunteurs à risque sont moins contraignantes lorsque les taux d’intérêt sont bas. Le canal de la prise de risque amplifie peut-être la transmission des effets de la politique monétaire par les canaux traditionnels, aboutissant à une offre excessive de crédit.

Plus