Consumer Interest Rates and Retail Mutual Fund Flows

Disponible en format(s) : PDF

L’auteur met en évidence un lien entre les sphères réelle et financière de l’économie. Il constate l’existence d’une relation négative entre les flux de placement des particuliers dans les fonds d’actions au Canada et les variations contemporaines et passées d’une composante du taux préférentiel et du taux hypothécaire à cinq ans qui n’est pas corrélée avec les taux des titres d’État. L’effet subsiste lorsqu’on tient compte de l’incidence d’autres déterminants de ces flux et est plus prononcé dans le cas des grands fonds bien établis. Les résultats indiquent que les flux de placement des ménages dans les fonds d’actions canadiennes mettent du temps à réagir aux modifications des taux d’intérêt et que l’évolution du marché du crédit à la consommation peut se répercuter dans d’autres branches du secteur des services financiers.