Corey Garriott

Chercheur principal

Corey Garriott est chercheur principal au département des Marchés financiers de la Banque du Canada. Il se spécialise dans la microstructure des marchés et s’intéresse principalement à l’incidence des nouvelles réglementations et technologies sur la liquidité. Il a travaillé sur la réglementation bancaire, la négociation à haute fréquence, la décimalisation et la segmentation des flux d’ordres. Corey Garriott est titulaire d’un doctorat en économie de UCLA.

Communiquer avec

Corey Garriott

Chercheur principal
Marchés financiers
Structure et réglementation des marchés

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Alternative Futures for Government of Canada Debt Management

Document d’analyse du personnel 2018-15 Corey Garriott, Sophie Lefebvre, Guillaume Nolin, Francisco Rivadeneyra, Adrian Walton
Cette étude présente quatre idées imaginatives visant à réduire le coût de la dette du gouvernement du Canada sans accroître le profil de risque de la dette. Nous soutenons que chacune d’entre elles permettrait d’améliorer la liquidité des titres d’emprunt du gouvernement sur le marché secondaire, et par le fait même de hausser la demande d’obligations d’État et de diminuer leur coût à l’émission.

Government of Canada Fixed-Income Market Ecology

Document d’analyse du personnel 2018-10 Léanne Berger-Soucy, Corey Garriott, André Usche

Le présent document d’analyse est le troisième d’une série sur la structure ou l’« écologie » des marchés financiers canadiens rédigée par le département des marchés financiers. On parle d’écologie en ce sens où la série porte sur l’étude des interactions entre les participants au marché, les infrastructures, la réglementation applicable et les conditions des contrats mêmes négociés sur ce marché.

Customer Liquidity Provision in Canadian Bond Markets

Note analytique du personnel 2018-12 Corey Garriott, Jesse Johal
Dans cette note analytique, nous évaluons la prépondérance du service de liquidité rendu par les investisseurs institutionnels sur le marché obligataire canadien. Nous constatons que cette pratique n’est pas courante au Canada. Le service de liquidité assuré par les clients des courtiers s’observe plus fréquemment dans le cas des obligations peu liquides, les jours où le coût de la liquidité est déjà élevé et ceux où le volume des transactions est important. Selon notre interprétation, ce service représente pour les courtiers canadiens une source de liquidité supplémentaire, qu’ils n’utilisent qu’au besoin, étant donné le coût qui s’y rattache.

High-Frequency Trading and Institutional Trading Costs

Document de travail du personnel 2018-8 Marie Chen, Corey Garriott
Au moyen de données relatives aux contrats à terme sur obligations, nous vérifions si les opérateurs qui pratiquent la négociation à haute fréquence ont recours au parasitisme (back running), une stratégie de négociation qui consiste à répliquer les transactions d’opérateurs institutionnels et qui est susceptible d’imposer des coûts aux institutions financières.

The Impacts of Monetary Policy Statements

Note analytique du personnel 2017-22 Bruno Feunou, Corey Garriott, James Kyeong, Raisa Leiderman
Dans la présente note, nous établissons que les participants au marché réagissent à un changement imprévu de ton dans les déclarations de la Banque du Canada sur la politique monétaire. Quand le marché considère que l’institution a l’intention de resserrer (ou bien d’assouplir) la politique monétaire plus tôt qu’il ne l’avait d’abord escompté, le dollar canadien s’apprécie (ou se déprécie) et le rendement à long terme des obligations de l’État canadien augmente (ou diminue). Le ton des déclarations revêt une importance particulièrement grande pour le marché dès lors que le taux directeur est resté inchangé pendant un certain temps.

Plus

Formation

  • Doctorat, UCLA (2012)
  • Maîtrise en philosophie, Cambridge (2006)
  • Baccalauréat spécialisé, Université de Caroline du Sud (2005)