Guillaume Nolin

Économiste principal

Guillaume Nolin est économiste principal au sein de la Section des marchés émergents, au département d'Analyses de l'économie internationale. Il s’intéresse principalement à l’économie financière, à la macroéconomie et à l’économétrie. Ses travaux portent entre autres sur les variations systématiques du taux de change, la liquidité des marchés de titres à revenu fixe et les flux de capitaux. Il est titulaire d’une maîtrise en économie de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat en économie et en finance de l’Université McGill. Il détient également le titre d’analyste financier agréé (CFA).

Communiquer avec

Guillaume Nolin

Économiste principal
Analyses de l'économie internationale
Section des marchés émergents

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Alternative Futures for Government of Canada Debt Management

Document d’analyse du personnel 2018-15 Corey Garriott, Sophie Lefebvre, Guillaume Nolin, Francisco Rivadeneyra, Adrian Walton
Cette étude présente quatre idées imaginatives visant à réduire le coût de la dette du gouvernement du Canada sans accroître le profil de risque de la dette. Nous soutenons que chacune d’entre elles permettrait d’améliorer la liquidité des titres d’emprunt du gouvernement sur le marché secondaire, et par le fait même de hausser la demande d’obligations d’État et de diminuer leur coût à l’émission.

Have Liquidity and Trading Activity in the Canadian Corporate Bond Market Deteriorated?

Note analytique du personnel 2018-31 Chen Fan, Sermin Gungor, Guillaume Nolin, Jun Yang
Depuis 2010, la liquidité des obligations de sociétés s’est améliorée, en moyenne, tandis que les activités de négociation de ces titres sont demeurées stables. Nous constatons que la liquidité et les activités de négociation des obligations plus risquées ou des obligations émises par les entreprises des divers secteurs ont aussi été stables. Cependant, la liquidité et les activités de négociation des obligations émises par les banques se sont accrues. Si nous observons des épisodes de détérioration de la liquidité ou des activités de négociation, ceux-ci ont été de courte durée.

Have Liquidity and Trading Activity in the Canadian Provincial Bond Market Deteriorated?

Note analytique du personnel 2018-30 Chen Fan, Sermin Gungor, Guillaume Nolin, Jun Yang
Ces dernières années, la liquidité du marché secondaire des obligations des provinces canadiennes a préoccupé bon nombre de participants au marché. Nous constatons une légère détérioration d’une variable d’approximation de l’écart acheteur-vendeur depuis 2010. Par contre, une variable d’approximation de l’incidence sur les prix et des mesures de la valeur des transactions, du nombre de transactions et du taux de rotation sont restées stables ou se sont améliorées durant cette même période. Ce constat se vérifie tant pour les obligations émises par diverses provinces que pour des obligations d’âge et de taille variés. Le cas des obligations émises par l’Alberta est intéressant : après la chute des cours pétroliers en 2014 2015, la province a augmenté ses emprunts sur le marché obligataire et vu sa note de crédit abaissée. Pourtant, les opérations portant sur les obligations de cette province ont fortement augmenté. Nous considérons que, dans l’ensemble, nos résultats tendent à démontrer la résilience du marché des obligations provinciales.

The Share of Systematic Variations in the Canadian Dollar—Part III

Note analytique du personnel 2018-13 Guillaume Nolin, James Kyeong, Jean-Sébastien Fontaine
Nous établissons un parallèle entre l’augmentation spectaculaire des variations systématiques des taux de change et les prêts bancaires internationaux. Nous constatons que, lorsque la part des variations systématiques de la monnaie d’un pays est importante, les flux de prêts bancaires internationaux vers le pays en question deviennent plus sensibles aux prêts bancaires à l’échelle mondiale et donc plus systématiques. Ce parallèle s’observe surtout parmi les grands pays exportateurs de produits de base, dont le Canada. L’intermédiation financière internationale pourrait ouvrir un nouveau canal entre l’économie réelle et les taux de change.
Type(s) de contenu : Travaux de recherche du personnel, Notes analytiques du personnel Sujet(s) : Taux de change Code(s) JEL : F, F3, F31

Measuring Limits of Arbitrage in Fixed-Income Markets

Document de travail du personnel 2017-44 Jean-Sébastien Fontaine, Guillaume Nolin
Nous utilisons la valeur relative pour mesurer les limites à l’arbitrage sur titres à revenu fixe. La valeur relative rend compte des écarts apparents par rapport aux relations de nonarbitrage. Il s’agit d’une valeur simple, intuitive et calculable sans le recours à un modèle, quelle que soit l’obligation.

Plus

Formation

  • Maîtrise ès sciences, Université de Montréal (2013)
  • Baccalauréat ès arts (avec double spécialisation), Université McGill (2007)