Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

Publié après

Publié avant

4 résultats

The Productivity Slowdown in Canada: An ICT Phenomenon?

Document de travail du personnel 2019-2 Jeffrey Mollins, Pierre St-Amant
Nous cherchons à déterminer si une baisse de la contribution des technologies de l’information et des communications (TIC) à la croissance de la productivité pourrait expliquer le ralentissement de la productivité observé au Canada depuis le début des années 2000. À cette fin, nous examinons plusieurs méthodes visant à cerner les canaux par lesquels les TIC pourraient avoir une incidence sur l’accroissement de la productivité globale.
Type(s) de contenu : Travaux de recherche du personnel, Documents de travail du personnel Sujet(s) : Productivité Code(s) JEL : D, D2, D24, O, O4, O41, O47
17 novembre 2016

Réformes structurelles et croissance économique dans les économies de marché émergentes

La croissance a ralenti dans de nombreuses économies de marché émergentes depuis la crise financière mondiale de 2007–2009, un ralentissement qui s’explique par des facteurs aussi bien cycliques que structurels. Dans ce contexte, il sera de plus en plus important pour les économies émergentes de rehausser leur croissance potentielle en veillant à faire avancer les réformes structurelles. De quelle manière les réformes structurelles contribuent-elles de façon générale à la croissance? Quels sont les objectifs prioritaires des réformes dans les économies émergentes, que ce soit aujourd’hui ou dans un passé récent? Enfin, quel sera l’effet des réformes structurelles qui ont été planifiées sur la croissance de la production potentielle des principales économies émergentes? Voici quelques-unes des questions auxquelles s’attaquent les auteurs.

Driving Forces of the Canadian Economy: An Accounting Exercise

Document de travail du personnel 2008-14 Alexander Ueberfeldt, Simona Cociuba
Les auteurs font appel à la méthode d'analyse des fluctuations conjoncturelles de Chari, Kehoe et McGrattan (2006) pour étudier l'évolution de l'économie canadienne depuis les années 1960. Cette méthode consiste à dégager des facteurs explicatifs en vue de mieux concilier les prévisions du modèle de croissance néoclassique avec le comportement réel des variables macroéconomiques.