Jeffrey Mollins

Communiquer avec

Jeffrey Mollins

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Production potentielle au Canada : réévaluation de 2019

La production potentielle devrait afficher une croissance moyenne de 1,8 % de 2019 à 2021 et de 1,9 % en 2022. Même si l’apport du facteur travail tendanciel à la croissance de la production potentielle devrait diminuer entre 2019 et 2022, celui de la productivité tendancielle du travail devrait augmenter.

The Productivity Slowdown in Canada: An ICT Phenomenon?

Document de travail du personnel 2019-2 Jeffrey Mollins, Pierre St-Amant
Nous cherchons à déterminer si une baisse de la contribution des technologies de l’information et des communications (TIC) à la croissance de la productivité pourrait expliquer le ralentissement de la productivité observé au Canada depuis le début des années 2000. À cette fin, nous examinons plusieurs méthodes visant à cerner les canaux par lesquels les TIC pourraient avoir une incidence sur l’accroissement de la productivité globale.
Type(s) de contenu : Travaux de recherche du personnel, Documents de travail du personnel Sujet(s) : Productivité Code(s) JEL : D, D2, D24, O, O4, O41, O47

Production potentielle au Canada : réévaluation de 2018

La présente note résume la réévaluation de la production potentielle à laquelle procède la Banque du Canada et dont les résultats ont été publiés dans le Rapport sur la politique monétaire d’avril 2018. Globalement, la trajectoire de la croissance de la production potentielle devrait demeurer stable, à 1,8 % entre 2018 et 2020 et à 1,9 % en 2021.

Plus

Suivez la Banque