La présente note résume la réévaluation de la production potentielle à laquelle procède la Banque du Canada et dont les résultats ont été publiés dans le Rapport sur la politique monétaire d’avril 2018. Globalement, la trajectoire de la croissance de la production potentielle devrait demeurer stable, à 1,8 % entre 2018 et 2020 et à 1,9 % en 2021. Même si le vieillissement de la population continuera de freiner la croissance de la production potentielle, on s’attend à ce que ce phénomène soit contrebalancé par un redressement de la productivité tendancielle du travail. La trajectoire de cette année constitue en soi une révision importante de la trajectoire issue de la réévaluation d’avril 2017. C’est principalement le cas en raison des révisions apportées aux données historiques sur les niveaux des investissements des entreprises et sur le stock de capital qui ont été publiées en novembre 2017 par Statistique Canada, mais aussi de la solide progression de l’emploi en 2017 et du léger regain d’optimisme touchant les perspectives d’investissement pour la période de projection. L’analyse d’autres scénarios laisse entrevoir que la croissance de la production potentielle s’établira dans une fourchette comprise entre ±0,3 point de pourcentage en 2018 et ±0,6 point de pourcentage en 2021.