La production potentielle devrait afficher une croissance moyenne de 1,8 % de 2019 à 2021 et de 1,9 % en 2022. Même si l’apport du facteur travail tendanciel à la croissance de la production potentielle devrait diminuer entre 2019 et 2022, celui de la productivité tendancielle du travail devrait augmenter. Le profil des taux de croissance de la production potentielle est similaire à celui établi lors de la réévaluation d’avril 2018, malgré une légère révision à la baisse pour 2020 et 2021. Ce nouveau profil tient compte d’un assombrissement des perspectives d’investissement des entreprises, en grande partie contrebalancé par des projections à la hausse pour ce qui est de la croissance démographique. Selon les divers scénarios étudiés, la fourchette des estimations de croissance de la production potentielle s’élargit, allant de 1,5 à 2,1 % en 2019 et de 1,3 à 2,5 % en 2022.