Monnaie numérique de banque centrale (MNBC)

Afin que nous soyons prêts si nécessaire, nous développons notre capacité à émettre une version numérique du dollar canadien, ce qu’on appelle une monnaie numérique de banque centrale (MNBC), à laquelle les Canadiens feront confiance et sur laquelle ils pourront compter. À l’heure actuelle, nous n’avons pas l’intention d’émettre une monnaie numérique. En fin de compte, ce sont le Parlement et le gouvernement du Canada qui détermineront si une MNBC sera émise et, le cas échéant, le moment de son émission. 

Comprendre la MNBC

En termes simples, une MNBC est une monnaie numérique émise par une banque centrale.

Si une MNBC canadienne était émise, elle pourrait être utilisée par les personnes et les entreprises pour payer des produits ou services avec un téléphone mobile ou une carte ou un appareil spécial. Elle s’utiliserait donc comme l’argent comptant, mais offrirait l’avantage supplémentaire de pouvoir être utilisée en ligne. 

Cette monnaie numérique officielle conserverait sa valeur nominale en dollars canadiens, tout comme les billets, car elle serait émise par la Banque du Canada.

Être de son temps

La Banque a la responsabilité de fournir des billets de banque aux Canadiens et de maintenir la confiance dans le dollar canadien. C’est pourquoi elle doit être prête à s’adapter aux changements à la façon dont les Canadiens paient leurs biens et services. Ces derniers :

  • utilisent moins souvent l’argent comptant
  • utilisent plus souvent les modes de paiement numériques, comme les cartes de débit et de crédit
  • utilisent plus fréquemment les moyens de paiement mobiles

Il est possible qu’un jour les Canadiens ne puissent plus utiliser facilement l’argent comptant ou que l’adoption d’une monnaie numérique privée se généralise. Ce pourrait être le moment décisif où une MNBC pourrait devenir nécessaire.

Le saviez-vous?
La MNBC est assez différente des cryptomonnaies privées. Les cryptomonnaies sont un type d’actif numérique qui peut servir de mode de paiement. Les transactions faites en cryptomonnaie sont inscrites dans une base de données publique partagée par un réseau d’ordinateurs, que l’on appelle grand livre distribué. Les transactions sont traitées par un groupe décentralisé de participants. À l’heure actuelle, cependant, les cryptomonnaies privées sont généralement utilisées comme investissement plutôt que pour acheter des choses. En effet, leur valeur peut varier rapidement et souvent, et les transactions peuvent être coûteuses et longues à traiter.

Travaux de recherche sur la monnaie numérique

Nous étudions les caractéristiques d’une MNBC potentielle afin de déterminer, par exemple, dans quelle mesure elle serait :

  • confidentielle
  • sûre
  • universellement accessible

Pour appuyer cette démarche, nous consultons un large groupe de parties prenantes, dont :

  • des consommateurs
  • des commerçants
  • des institutions financières

Il s’agit d’une étape importante dans nos efforts pour mieux comprendre quel effet une version numérique de l’argent comptant pourrait avoir sur les Canadiens.

Échéancier

La Banque ne voit pas la nécessité d’émettre une MNBC à l’heure actuelle. Et nous ne savons pas si nous aurons besoin de le faire dans l’avenir. Mais nous devons nous préparer à une telle éventualité, car le processus pour la mettre au point prendra plusieurs années et le processus doit tenir compte de divers enjeux de politique complexes, dont la confidentialité, la sécurité, l’accessibilité et l’accès universel.

En fin de compte, ce sont le Parlement et le gouvernement du Canada qui détermineront si une MNBC sera émise et, le cas échéant, le moment de son émission. Pour un complément d’information sur la position officielle de la Banque sur la MNBC, veuillez vous reporter à la note d’information intitulée « Plans de prévoyance concernant une monnaie numérique de banque centrale ».