Should Bank Capital Regulation Be Risk Sensitive?

Disponible en format(s) : PDF

Dernière mise à jour : mai 2020

Nous exposons, à l’aide d’un modèle simple, la sensibilité au risque de la réglementation des fonds propres bancaires. Un banquier finance un projet avec des dépôts non assurés et des fonds propres coûteux à mobiliser, les fonds propres réglant un problème d’aléa moral dans le choix de la probabilité de défaillance. Les investisseurs ne sont pas informés sur la perte élevée ou faible en cas de défaillance associée au projet, mais l’organe de réglementation reçoit un signal bruyant et impose des exigences minimales de fonds propres. Nous montrons que la sensibilité de la réglementation des fonds propres au risque mesuré n’est pas monotone. Dans le cas d’un signal imprécis, l’organe de réglementation regroupe les différents types de banquiers en imposant des exigences de fonds propres insensibles au risque. À l’inverse, lorsque le signal est précis, l’organe de réglementation distingue les différents types en appliquant des exigences de fonds propres sensibles au risque. Enfin, si le signal est encore plus précis, la sensibilité au risque des exigences de fonds propres chute.